Nous suivre Industrie Pharma

Bioproduction : le toulousain GTP Technology consolide son rôle de fournisseur de cibles thérapeutiques

Sujets relatifs :

,
La compagnie française GTP Technology (production et ingénierie des protéines recombinantes destinées à la recherche) a signé un accord cadre avec les Laboratoires Pierre Fabre « consolidant le cadre général des relations » entre l'Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF) et la compagnie de biotechnologies. Depuis le début de leur collaboration, fin 2000, une trentaine de contrats de prestation ont été signés entre l'IRPF et GTP, confiant à ce dernier la production de protéines recombinantes pour les divisions Médicaments et Cosmétiques La grande majorité des protéines recombinantes (représentant 90 % de son chiffre d'affaires) produites par la société sont des cibles thérapeutiques utilisées par ses clients pour les études de criblage de leurs composés pharmaceutiques en développement. Cet accord cadre permet aux partenaires de formaliser différents aspects de leur relation, notamment juridiques et financiers, ce qui facilitera la mise en place de nouveaux projets. Selon Jacques Kusimierek, directeur de la R&D du groupe Pierre Fabre, « cet accord cadre illustre parfaitement notre stratégie dans les biotechnologies, où la création de partenariats avec les "jeunes pousses" nous permet d'accéder aux évolutions technologiques les plus récentes dans des domaines d'expertise clés ». De son côté, Eric Devic, p-dg de GTP Technology, nous a confié que des accords similaires devraient être signés avec ses autres clients, parmi lesquels se trouvent tous les laboratoires pharmaceutiques français (Ipsen, Servier, Aventis, Sanofi-Synthélabo et Fournier). Des partenaires hexagonaux qui devraient être très prochainement rejoints par des laboratoires étrangers, précise le p-dg de la société. Et au-delà des acteurs pharmaceutiques, la compagnie est aussi en discussions avec des industriels des secteurs du diagnostic et de la santé animale. Basée à Labège (banlieue toulousaine) et créée fin 2000 par l'essaimage d'une unité de recherche de l'université Paul Sabatier, GTP Technology emploie actuellement 15 personnes et prévoit un doublement de son chiffre d'affaires cette année, à 700 000 euros. Sa gamme de services couvre le clonage, la synthèse de gènes, la production de protéines recombinantes destinées à la recherche (à travers six systèmes d'expression différents), le développement de protocoles de purification et la livraison de lots de protéines purifiées. Ses clients peuvent faire appel à ces services de façon intégrée ou indépendante. Systèmes d'expression : deux projets de recherche majeurs Dans le cadre de ses activités de R&D (qui représentaient en 2003 environ un tiers de ses charges), la compagnie développe avec l'Inra un système procaryote d'expression de protéines, faisant appel à des souches de bactéries lactiques hypersecrétrices. Système qui présenterait l'avantage de simplifier les étapes de purification par la production de protéines recombinantes "endotoxin free". Ce qui n'est pas le cas avec ceux utilisant des souches d' E. Coli , précise Eric Devic. Ce système devrait être proposé aux clients de GTP Technology d'ici à la fin 2004. Par ailleurs, la société travaille, dans le cadre d'un projet européen, à la production de cibles thérapeutiques protéiques de seconde génération. Jusqu'alors, les industriels conduisaient leurs études de criblage sur des protéines recombinantes "cibles" isolées. Or, in vivo, les protéines (comme les kinases) assurent souvent leur fonction biologique en complexe (associées à un autre facteur). Le but du programme européen auquel participe GTP Technology est de mettre au point des systèmes d'expression produisant les protéines recombinantes en complexe, et non plus isolées. Ce qui permettrait d'accroître la pertinence des études de criblage vis-à-vis de la réalité biologique du fonctionnement des cibles thérapeutiques en question.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles