Nous suivre Industrie Pharma

Bioproduction : Genentech ouvre une nouvelle usine à Singapour

Sujets relatifs :

, ,
Bioproduction : Genentech ouvre une nouvelle usine à Singapour

Genentech y construit une nouvelle usine de bioproduction, la quatrième de l'Île. Et Eli Lilly un centre de recherche de 150 M$.
Genentech vient d'annoncer qu'il a choisi Singapour pour implanter sa première usine de bioproduction à partir de la bactérie E. Coli. Ce site, dont les travaux devraient débuter cette année, coûtera près de 140 millions de dollars (104 M€) et sera implanté dans le Tuas Biomedical Park. D'une capacité de 1000 litres par an, il emploiera 100 personnes et sera opérationnel à partir de 2010. Cette usine sera notamment utilisée pour produire Lucentis (ranibizumab), un traitement contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge. C'est la quatrième usine de bioproduction qui va être implantée à Singapour en moins de deux ans. Le Suisse Lonza possède déjà deux sites dans le pays, dont un co-détenu avec Bio*One Capital. Ce dernier, toujours en cours de construction, sera opérationnel en 2011. Le process retenu est celui de la culture de cellules de mammifères. L'usine aura coûté 350 M$ (262 M€) et sera équipée de quatre bioréacteurs, avec chacun une capacité comprise entre 1000 et 20000 litres. L'intégralité de ses ateliers est d'ailleurs réservée à la synthèse de principes actifs pour le compte de Genentech. Ce dernier dispose d'une option pour racheter l'usine entre 2007 et 2012. De son côté, GSK produira des vaccins dans une unité de 150 M€ devant être opérationnelle en 2010 (CPH n°344). Singapour soigne les industriels pharmaceutiques « Singapour offre à Genentech d'importants avantages, notamment des effectifs compétents, une bonne expertise en biotechnologies et surtout un environnement économique attractif », a souligné Patrick Y. Yang, vice-président exécutif, responsable des Opérations produits. La société a notamment été subventionnée par l'Economic agency board, l'Agency for science, technology and research et Jurong town corporation. « Singapour s'est imposé comme l'un des centres les plus compétitifs en matière de mise au point de principes actifs chimiques, de leur formulation et de leur conditionnement, explique Philip Yeo, président de l'Agency for Science, technology and research. Actuellement, nous souhaitons attirer fortement les usines de bioproduction ». L'EDB Biomedical Sciences Group est responsable du développement de l'industrie pharmaceutique. Il travaille étroitement avec le Conseil de recherche biomédicale d'A*STAR (BMRC) et Bio*One Capital, qui collaborent eux-mêmes avec un réseau d'agences dans le développement de ressources humaines, intellectuelles, et de capital industriel à Singapour. Bio*One Capital est un fonds d'investissement spécialisé dans le biomédical qui dispose de 600 M$. C.G.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles