Nous suivre Industrie Pharma

Bioproduction : Celonic sélectionne une lignée cellullaire développée avec Cellectis

Sujets relatifs :

,
Celonic vient de signer un accord de licence avec Cellectis qui lui permettra d'accéder à une lignée cellulaire « reproductible, plus efficace et améliorant les procédés de bioproduction ». « Le système permet d'insérer le gène à produire avec son propre promoteur.
Ceci permet de combiner les avantages du locus d'insertion “hot spot” et du promoteur choisi. C'est la combinaison des deux éléments qui permet la plus grande performance des cellules productrices », explique David Sourdive, co-fondateur et directeur Développement Corporate de Cellectis. Dans le cadre de cette collaboration, Celonic et Cellectis ont identifié un site préférentiel d'expression ou “hot spot”, produisant à haut rendement des protéines recombinantes, puis l'on introduit dans une lignée de cellules de mammifères de type CHO de Celonic en utilisant la technologie Méganucléases de Cellectis. Accélérer le développement des procédés de bioproduction Pour Celonic, qui met au point des lignées cellulaires à partir d'un transgène pour le compte de laboratoires pharmaceutiques, cette avancée permettra d'améliorer le délai et le coût d'obtention des clones producteurs, ainsi que leur performance. « L'effort de sélection empirique de clones traditionnellement mené en aval est considérablement réduit, puisque les cellules sont génomiquement identiques: dans tous les clones producteurs, le gène à exprimer est toujours inséré au même locus », détaille David Sourdive. Concrètement, « cette technologie diminuera de façon significative le délai d'entrée en phase clinique et de mise sur le marché de toute protéine biopharmaceutique produite dans des cellules de mammifères », explique Andreas Herrmann, p-dg de Celonic. « Les premières cibles seront des protéines en développement ou dites “nouvelles”, dont le système de production n'est pas déjà figé », avance David Sourdive. L'objectif pour Celonic et Cellectis est désormais d'exploiter ce nouveau système et surtout de le mettre en œuvre à l'échelle industrielle pour la synthèse de lots de protéines recombinantes. En outre, d'autres approches par méganucléases sont susceptibles d'améliorer le stade de purification et le produit en lui-même.

C.G.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles