Nous suivre Industrie Pharma

BioMérieux et GSK collaborent en oncologie

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Déjà partenaires dans le cancer du sein depuis 2009 (CPH n°487), les laboratoires français et britannique ont signé un second accord dans le domaine du théranostic, toujours en oncologie. Cette fois, l'accord porte sur le développement d'un test moléculaire pour les cancers de la peau. L'objectif est de déterminer si des patients atteints de mélanomes métastatiques de phase II et III seraient plus à même de répondre à un traitement par les inhibiteurs de l'oncogène B-Raf et de protéines kinases MEK. Ce qui permettrait alors de mieux cibler les traitements dans le domaine développés par GlaxoSmithKline. BioMérieux sera en charge de mettre au point, seul, un kit de diagnostic in vitro. Kit qui pourrait être co-commercialisé au niveau mondial.

Les deux partenaires, qui n'ont dévoilé aucun critère financier de l'accord, n'excluent pas d'éventuelles applications de ces développements dans d'autres types de cancers comme ceux de la thyroïde, de l'ovaire et du colon.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles