Nous suivre Industrie Pharma

BioMérieux en bonne santé

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe français de diagnostic in vitro affiche de bons résultats pour l'année 2010. Le chiffre d'affaires a progressé de 10,9 % pour atteindre 1,36 milliard d'euros. De même, le résultat opérationnel courant a augmenté de 13 % (241 M€) et le bénéfice net de 8 % (160 M€). La croissance organique, à devises et périmètre constants, s'est élevée à 4,9 %. Un résultat un peu décevant pour le groupe qui explique « qu'elle a été impactée de 150 points de base par l'effet de comparaison lié à l'activité enregistrée en 2009 du fait de la pandémie de grippe A ».

Au niveau des activités, les applications industrielles, qui représentent 16 % du chiffre d'affaires, ont progressé de 13,5 %, à 215 M€. Les applications cliniques (84 % des ventes) ont bénéficié d'une croissance un peu moindre, de 10,4 %, et atteignent un chiffre d'affaires de 1,14 Mrd €. BioMérieux est particulièrement satisfait de son activité en microbiologie qui atteint un chiffre d'affaires de 694 M € (13,2 % de plus que 2009). Cette progression permet au groupe français d'être leader sur ce secteur, avec environ 41 % de parts de marché. « Nous possédons 15 points de parts de marché de plus par rapport à Becton Dickinson, 2e entreprise sur ce secteur », précise Stéphane Bancel directeur général de bioMérieux. La biologie moléculaire affiche, en revanche, des résultats décevants. Le chiffre d'affaires recule de 8,2 % pour descendre à 70 M€ en 2010 contre 76 M€ en 2009.

D'un point de vue géographique, les résultats présentent également des inégalités. « On observe une belle dynamique dans les pays émergents mais une croissance ralentie dans les pays développés », confirme Stéphane Bancel. Les ventes plafonnent en Europe (727 M€ soit 4,7 % d'augmentation). Ce ralentissement est notamment dû à des allongements de délais de paiement en Europe du Sud (Grèce, Espagne Portugal). Le chiffre d'affaires a également augmenté de façon modérée en Amérique du Nord (318 M€ soit 10,2 % en plus par rapport à 2009). A contrario, il a bondi de 32,5 % en Asie Pacifique (201 M€), renforcé par l'acquisition de deux sociétés en Chine (Meikang Biotech et Shanghai Zenka Biotechnology, CPH n°493) et de 24,7 % en Amérique latine (111 M€). Ces résultats en hausse confortent le groupe quant à ses perspectives d'évolution. Il table sur une augmentation de la croissance organique de 5 % à 6 % et sur un résultat opérationnel courant compris entre 255 et 270 M€ pour 2011.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles