Nous suivre Industrie Pharma

Résultats

BioMérieux en bonne santé

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe français de diagnostic in vitro affiche de bons résultats pour l'année 2010. Le chiffre d'affaires a progressé de 10,9 % pour atteindre 1,36 milliard d'euros. De même, le résultat opérationnel courant a augmenté de 13 % (241 M€) et le bénéfice net de 8 % (160 M€). La croissance organique, à devises et périmètre constants, s'est élevée à 4,9 %. Un résultat un peu décevant pour le groupe qui explique « qu'elle a été impactée de 150 points de base par l'effet de comparaison lié à l'activité enregistrée en 2009 du fait de la pandémie de grippe A ».

Au niveau des activités, les applications industrielles, qui représentent 16 % du chiffre d'affaires, ont progressé de 13,5 %, à 215 M€. Les applications cliniques (84 % des ventes) ont bénéficié d'une croissance un peu moindre, de 10,4 %, et atteignent un chiffre d'affaires de 1,14 Mrd €. BioMérieux est particulièrement satisfait de son activité en microbiologie qui atteint un chiffre d'affaires de 694 M € (13,2 % de plus que 2009). Cette progression permet au groupe français d'être leader sur ce secteur, avec environ 41 % de parts de marché. « Nous possédons 15 points de parts de marché de plus par rapport à Becton Dickinson, 2e entreprise sur ce secteur », précise Stéphane Bancel directeur général de bioMérieux. La biologie moléculaire affiche, en revanche, des résultats décevants. Le chiffre d'affaires recule de 8,2 % pour descendre à 70 M€ en 2010 contre 76 M€ en 2009.

D'un point de vue géographique, les résultats présentent également des inégalités. « On observe une belle dynamique dans les pays émergents mais une croissance ralentie dans les pays développés », confirme Stéphane Bancel. Les ventes plafonnent en Europe (727 M€ soit 4,7 % d'augmentation). Ce ralentissement est notamment dû à des allongements de délais de paiement en Europe du Sud (Grèce, Espagne Portugal). Le chiffre d'affaires a également augmenté de façon modérée en Amérique du Nord (318 M€ soit 10,2 % en plus par rapport à 2009). A contrario, il a bondi de 32,5 % en Asie Pacifique (201 M€), renforcé par l'acquisition de deux sociétés en Chine (Meikang Biotech et Shanghai Zenka Biotechnology, CPH n°493) et de 24,7 % en Amérique latine (111 M€). Ces résultats en hausse confortent le groupe quant à ses perspectives d'évolution. Il table sur une augmentation de la croissance organique de 5 % à 6 % et sur un résultat opérationnel courant compris entre 255 et 270 M€ pour 2011.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles