Nous suivre Industrie Pharma

Bioconjugaison : ADC Bio investit 11 M$ au Royaume-Uni

H.B.

La société britannique de biotechnologies ADC Bio, qui propose une technologie pour accélérer la mise au point de conjugués anticorps-médicament (ADC), a annoncé un investissement de 11 millions de dollars (9,3 M€) afin de construire une nouvelle installation de bioconjugaison à Deeside, au Royaume-Uni. D'une surface de 6 500 m2, l'usine qui devrait être opérationnelle en décembre 2018 soutiendra la production pour toutes les phases cliniques et la production commerciale à petite échelle de conjugués anticorps-médicament. Doté des normes de bonnes pratiques de fabrication, le site sera équipé de contenants allant de 10 à plusieurs centaines de litres, pour produire des lots de 100 grammes à un kilo. Pour ADC Bio, ce premier pas dans la fabrication d'ADC à échelles clinique et commerciale est une étape importante de son histoire. Jusque-là, cette CDMO britannique ne proposait qu'une production à l'échelle préclinique, et l'accès à sa technologie « Lock Release ». Cette plateforme de contrôle de l'agrégation entre anticorps et médicaments est actuellement utilisée par 20 clients, incluant des géants pharmaceutiques, indique ADC Bio, qui prévoit que cette technologie sera bientôt disponible à des accords de licence. La nouvelle installation de bioconjugaison fournira des services comprenant de la R&D, du contrôle qualité, de l'entreposage, des processus de développement et de la fabrication. ADC Bio indique cependant que toutes ces activités ne couvriront que 50 % de l'empreinte du site, lui laissant la possibilité d'investir pour produire à plus grande échelle à l'avenir. Ces phases de développement ultérieures auront lieu courant 2018, précise ADC Bio. Basée à Saint-Asaph, dans le nord du Pays de Galles (Royaume-Uni), ADC Bio dispose de trois laboratoires et d'une salle blanche, d'une superficie totale de 210 m2, ainsi que de bureaux et d'espaces de conférences et de réunions. Fondée en 2010, cette société est un spin-out de la société Reaxa, à qui elle a racheté la technologie « Lock-Release ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

MSD supprime plus de 200 emplois à Riom

MSD supprime plus de 200 emplois à Riom

Respectant sa volonté stratégique de recentrer ses activités dans les segments des vaccins, de l’oncologie et de l’infectiologie, MSD procède à la réorganisation de son site de Riom, dans le[…]

Avidity Biosciences lève 100 M$

Avidity Biosciences lève 100 M$

Sandoz acquiert les activités japonaises d’Aspen

Sandoz acquiert les activités japonaises d’Aspen

89bio lève 85 M$ pour cibler la NASH

89bio lève 85 M$ pour cibler la NASH

Plus d'articles