Nous suivre Industrie Pharma

Biocodex renforce son usine de Beauvais

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire familial et indépendant français Biocodex muscle une nouvelle fois son site de production de Beauvais (Oise).

Il a entamé la troisième et dernière phase de son programme de transformation de l'usine entamé en 2008. Les premières étapes ont permis la création d'une surface de stockage et d'étendre la zone de production. « Biocodex est ainsi passé de 2 500 à 10 000 palettes de stockage, visant la commercialisation de 100 millions de boîtes de médicaments en 2015 », a souligné Elcimaï, société française spécialisée dans l'ingénierie du bâtiment et qui est en charge de ce programme.

La dernière phase consistera à accroître les capacités de conditionnement et optimiser les flux pharmaceutiques via une nouvelle extension de la zone de production de 2 000 m2. 6 millions d'euros seront injectés dans ce projet, qui se réalisera en deux tranches : entre mai 2014 et septembre 2015. L'ajout de bureaux, vestiaires et d'un restaurant d'entreprise est aussi au programme.

L'usine de Beauvais de Biocodex fabrique plus de vingt spécialités pharmaceutiques utilisées dans les aires thérapeutiques de la gastro-entérologie, la neurologie, la psychiatrie et le traitement de la douleur. Le produit phare de la société est le médicament de la flore intestinale Ultra-Levure (saccharomyces boulardii, lactose monohydraté). En dehors de ce site, la société dispose d'un centre de recherche et développement à Compiègne (Oise) et d'un siège social à Gentilly (Val-de-Marne). Elle possède en outre six filiales commerciales à l'international (Belgique, Canada, États-Unis, Maroc, Russie, Turquie). En 2013, son chiffre d'affaires s'est élevé à 220 M€ pour un effectif de 850 salariés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles