Nous suivre Industrie Pharma

Bioaster et Sanofi collaborent

L.H.

Sujets relatifs :

, ,

L'innocuité est au coeur du débat sur les vaccins qui anime l'opinion publique depuis le passage de trois à onze vaccins obligatoires en France. C'est également le sujet sur lequel vont travailler Sanofi Pasteur et Bioaster, l'institut de recherche technologique fondé en 2012 par l'Institut Pasteur et Lyonbiopôle. L'objectif est d'améliorer la prédiction de l'innocuité et de l'immunogénicité des nouveaux candidats vaccins comportant un adjuvant. Ce programme nommé Mosaic va étudier les signatures moléculaires des candidats vaccins adjuvés par le biais des techniques multi-omiques. « Étant donné l'évolution des connaissances et des technologies observée au cours des dix dernières années, il est possible aujourd'hui d'envisager de pouvoir identifier des biomarqueurs permettant de prédire l'innocuité et l'immunogénicité des tout nouveaux vaccins adjuvés », a déclaré Jacques Volckmann, vice-président R& D chez Sanofi Pasteur. Au programme : étudier l'effet de différents adjuvants associés à un antigène, identifier les signatures communes à tous les types d'adjuvants et les signatures particulières à chaque type, décrypter le mode d'action des tout nouveaux adjuvants et évaluer la capacité des espèces précliniques à prédire les réactions chez les humains.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles