Nous suivre Industrie Pharma

BioAmber redouble d'ambition en Thaïlande

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

,

Le projet ira donc beaucoup plus loin que prévu. Au printemps, initialement, BioAmber s'était entendu avec Mitsubishi Chemical et le Thaïlandais PTT pour devenir leur fournisseur exclusif d'acide succinique biosourcé pour alimenter leur future unité de polybutylène succinate (PBS, CPH n°549). A ce stade, l'idée de construire une unité d'acide succinique adjacente à l'unité de PBS était seulement envisagée. Ce projet est désormais acté. Les trois partenaires ont aujourd'hui entamé des études de faisabilité pour déterminer le lieu exact où implanter leur site industriel. Un choix qui devrait être assez rapide puisque le champ de recherches se concentre sur l'énorme parc industriel et chimique de Map Ta Phut, à Rayong, en Thaïlande. La construction des deux unités doit démarrer l'an prochain, avec une mise en service simultanée en 2014. La coentreprise PTTMCC Biochem, qui réunit à parts égales PTT et Mitsubishi Chemical et dont le siège est implanté à Bangkok (Thaïlande), sera le client exclusif de BioAmber pour cet acide succinique biosourcé. En contrepartie, la coentreprise aidera le chimiste américain à sécuriser ses apports en biomasse, en l'occurrence en sucres issus de canne à sucre et de tapioca. Et, même si aucun détail financier n'a été divulgué, PTTMCC Biochem sera en partie, sans doute minoritairement, propriétaire de l'unité de BioAmber.
 

« Des capacités de 65 000 t/an d'acide succinique et de 50 000 t/an de BDO »
 

Mais le projet va encore plus loin. Tout juste détenteur d'une licence obtenue auprès de DuPont pour la production de 1,4-butanediol (BDO) biosourcé, BioAmber a décidé de construire une unité de BDO sur ce même site thaïlandais. Une unité entièrement intégrée puisque le BDO serait converti à partir de l'acide succinique produit sur place. Pour l'heure, BioAmber ne produit pas de BDO. Il y a tout juste quelques semaines, le groupe annonçait son entrée sur ce marché qu'il estime à 4 milliards de dollars avec le projet de construire une unité dédiée sur son futur site canadien d'acide succinique vert, à Sarnia (CPH n°561). Créée en 2008 et actuellement seul producteur au monde à échelle commerciale d'acide succinique biosourcé, BioAmber est ainsi en pleine croissance. Et redouble d'ambition. Car ce qui est frappant dans ce double projet thaïlandais, ce sont les prévisions exponentielles dans les capacités. L'actuelle et unique unité en activité de BioAmber, à Pomacle, dans la Marne, peut produire jusqu'à 3 000 tonnes par an d'acide succinique biosourcé. A Sarnia, la future usine devrait disposer d'ici 2013 de capacités nominales de 17 000 t/an, qui pourraient être doublées l'année suivante. Les capacités prévisionnelles de BDO vert, toujours à Sarnia, sont, pour leur part, envisagées à hauteur de 23 000 t/an. Le projet thaïlandais voit beaucoup plus grand. Deux fois plus grand pour être exact, car BioAmber prévoit des capacités de 65 000 t/an d'acide succinique et de 50 000 t/an de BDO ! Une envergure qui permet forcément de réduire les coûts et de convaincre Mitsubishi Chemical et PTT d'avoir ainsi accès à une source locale et compétitive d'acide succinique vert pour leurs futures productions de PBS. Si entre le projet canadien et ce projet thaïlandais, BioAmber semble insatiable actuellement, on peut légitimement se poser la question de la viabilité de l'usine de Pomacle. Au simple regard des échelles de capacités annoncées de production, ce serait étonnant que l'usine marnaise conserve un intérêt stratégique pour BioAmber dans les prochaines années.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Édito Covid-19] :  Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

[Édito Covid-19] : Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

Le projet est aussi ambitieux et risqué que les premiers pas sur la lune. Pourtant, Covid Moonshot a les pieds sur terre et vise à trouver des antiviraux capables de lutter contre la pandémie de Covid-19. Il faut bien se[…]

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Une pharmacie toujours en mouvement

Une pharmacie toujours en mouvement

Plus d'articles