Nous suivre Industrie Pharma

Bilan positif pour le 150e anniversaire de Bayer

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

L'année 2013 chez Bayer aura été marquée par le 150e anniversaire du groupe. Et aura été agrémentée d'un bilan financier positif.

Le chiffre d'affaires affiche une hausse modeste, de 1 %, à 40,16 milliards d'euros, impacté par les effets de change et un environnement conjoncturel défavorable. Du côté de la rentabilité, Bayer enregistre une hausse de 25,6 % de son résultat d'exploitation, à 4,93 Mrds €, et une croissance de 32,7 % de son bénéfice net, lequel ressort à 3,19 Mrds € pour l'exercice 2013. L'activité santé du groupe a été particulièrement prometteuse. La division Bayer HealthCare a engrangé des ventes totales de 18,92 Mrds € (+1,7 %) et un résultat d'exploitation qui a bondi de 47,8 %, à 3,26 Mrds €. La seule business unit Pharmacie a vu ses ventes progresser de 9,4 % (hors effets de change et à périmètre ajusté), à 11,19 Mrds €, notamment grâce à l'apport des produits lancés dernièrement. L'anticoagulant Xarelto, les anticancéreux Stivarga et Xofigo, et le traitement oculaire Eylea ont vu leurs ventes tripler en un an et atteindre 1,52 Mrd € en 2013. En ajoutant l'Adempas (traitement de l'hypertension pulmonaire) lancé fin 2013, Bayer table désormais sur un pic de ventes de 7,5 Mrds € pour ces cinq produits, bien plus que les 5,5 Mrds € entrevus initialement.

Ces performances ont plus qu'absorbé la décroissance de certains produits plus matures, comme des contraceptifs oraux et des traitements de la sclérose en plaques, sur les marchés européen et américain, en raison de l'accroissement d'une compétition plus ardue avec les génériqueurs, indique le groupe. La business unit Consumer Health a vu ses ventes progresser de 3,2 % (hors effets de change et à périmètre ajusté), à 7,74 Mrds €.

Hors pharmacie, Bayer a enregistré de très bonnes performances également pour sa division CropScience : chiffre d'affaires et résultat d'exploitation en hausse respective de 5,2 % (8,82 Mrds €) et de 11,1 % (à 1,73 Mrd €). Des croissances dues notamment à la dynamique des marchés en Amérique latine, Afrique, Moyen-Orient et Asie-Pacifique, à la demande accrue en insecticides et fongicides, et à l'apport des nouveaux produits. Bayer précise que les produits lancés depuis 2006 ont gonflé leurs ventes de 30 % en un an pour atteindre 1,51 Mrd €.

 

MaterialScience en baisse

 

Ces bons résultats ont permis d'atténuer les difficultés rencontrées par la division MaterialScience : ventes en baisse de 2,2 %, à 11,24 Mrds €, et résultat d'exploitation en chute de 25,1 %, à 435 M€. Et ce malgré des volumes et des prix stables dans l'ensemble. Si les ventes de polyuréthanes ont progressé en 2013, notamment en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord, Bayer MaterialScience a été pénalisé dans le domaine des polycarbonates, en raison de la baisse de la demande dans toutes les régions du monde, et celui des matériaux pour revêtements, adhésifs et spécialités, lesquels ont souffert de prix plus bas dans la région Asie-Pacifique. Pour autant, Bayer se veut optimiste pour 2014, comptant sur une demande industrielle plus ferme. Porté par la solidité de ses divisions HealthCare et CropScience, le géant allemand table sur une croissance d'environ 5 % de son chiffre d'affaires (à taux de change constants et périmètre ajusté) cette année. Bayer entend s'appuyer sur l'innovation et les investissements pour son développement. Sur la période 2014-2016, le groupe entend investir 18 Mrds €, dont 11,2 Mrds € pour la R&D, essentiellement dans le domaine des sciences de la vie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles