Nous suivre Industrie Pharma

Bien choisir ses sols et cloisons

AURÉLIE DUREUIL
Bien choisir ses sols et cloisons

215 professionnels se sont réunis pour découvrir les deux nouveaux guides de l'Aspec.

© © Aspec

L'ENVELOPPE DES ZONES À EMPOUSSIÈREMENT CONTRÔLÉ, SON INSTALLATION ET LES MATÉRIAUX UTILISÉS ONT ÉTÉ DÉCORTIQUÉS PENDANT UNE JOURNÉE PAR L'ASPEC ET SES EXPERTS.

A l'occasion de la publication de deux guides sur « L'enveloppe » des salles propres, l'Association pour la prévention et l'étude de la contamination (Aspec) a réuni ses adhérents pour tenter de répondre aux questions « Comment choisir, poser et entretenir sols, cloisons, plafonds et portes ». Environ 215 professionnels concernés par cette thématique étaient présents à cette journée de conférence en mars dernier. La journée a débuté par une présentation des deux tomes de ce guide (Tome 1 : Les sols ; Tome 2 : Les cloisons, plafonds, portes et accessoires). Les livres ont été élaborés séparément. Chacun ayant mobilisé une quarantaine de personnes, experts et relecteurs, pendant environ deux ans et demi. Coordonnés par l'association, ces deux livres ont été réalisés en suivant une démarche commune de lister les besoins en fonction des activités, de répondre à cette expression de besoin en mentionnant toutes les solutions, puis en les faisant apparaître dans un tableau de synthèse.

La première intervention technique de la journée a été menée par Daniel Quinet, directeur marketing chez Dagard qui a rappelé qu'« une des parties importantes pour un projet de salle propre est l'enveloppe ». Il a ensuite détaillé les points essentiels pour « la gestion d'un projet d'enveloppe : des études à la réception ». L'enveloppe est une combinaison d'un grand nombre d'éléments différents : les parois, le plafond, les vitrages, les luminaires, les portes, etc. « Il faut faire en sorte d'avoir une enveloppe cohérente, efficace », note Daniel Quinet. Les étapes fondamentales du déroulement d'un projet sont listées par le directeur marketing : l'expression des besoins de l'utilisateurs, les modes de consultation, le cahier des charges et les spécifications, la mise en œuvre du projet, la réception de l'enveloppe, la validation et réception de la salle propre, l'intégration du process et enfin, la mise en service, l'exploitation et la maintenance. Daniel Quinet a insisté notamment sur « les aspects fondamentaux à mener de front : la sécurité, la propreté et la qualité ».

L'importance de la description du problème

Ensuite Bernard Gaffet, consultant, a présenté « les spécificités du cahier des charges du lot « sol ».

Après avoir rappelé qu'il s'agit d'« un élément de communication entre le maître d'ouvrage et le client », le consultant a souligné notamment l'importance de la bonne description du problème, et les distinctions entre besoins, buts et contraintes. Il a surtout insisté sur le caractère unique du cahier des charges, mettant en garde contre la tentation de « faire un copier/coller avec un document source d'autres projets ».

Pour choisir les matériaux de l'enveloppe, il semble inévitable de prendre en compte le déroulement des phases de nettoyage et décontamination qu'ils devront subir. François Couderc a décrit les « spécificités des méthodes de nettoyage et de contrôle ». Une des premières choses qu'il a conseillées, c'est de « travailler dans le sens de l'air et de la gravité » en sachant que les particules les plus grosses tombent vers le sol tandis que les plus fines montent vers le plafond. Il a ensuite détaillé les différentes étapes de nettoyage comprenant l'essuyage humide, le lavage/rinçage/désinfection et le nettoyage vapeur. Il a, par exemple, souligné l'importance de tester la compatibilité du détergent avec la surface à traiter. François Couderc a également listé et comparé les méthodes de contrôle et leur mise en œuvre : contrôle visuel, lumière UV, compteur de particules surfaciques, etc. En écho à cette intervention, Christian Doriath, du site Lilly de Fegersheim, s'est penché sur les « précautions vis-à-vis de l'enveloppe pour le choix et la mise en œuvre d'une opération de biodécontamination ». Il a conduit des études sur l'utilisation du H2O2 pour la biodécontamination. « Le temps de contact comprend le temps nécessaire à la concentration de l'agent sporicide, et le temps nécessaire à l'effet sporicide. La vaporisation d'H2O2 suivie immédiatement d'un essuyage est inefficace ! », a-t-il indiqué. Néanmoins, il témoignait de l'impact du peroxyde d'oxygène sur les matériaux et, regrettait l'absence de norme sur la compatibilité des matériaux avec ce produit. Pour conclure la matinée, Dominique Rossini du Lerm (Laboratoire d'études recherches sur les matériaux) a présenté quelque cas de sinistres sur des revêtements de sol pour lesquels le Lerm est intervenu. Il a détaillé les méthodologies mises en œuvre pour caractériser ces sinistres. Il a également préconisé de tester la dalle existante avant d'appliquer un nouveau revêtement dans le cas de revamping d'installation.

L'après-midi a été consacré aux témoignages d'industriels. Pour l'industrie pharmaceutique, Jean-Paul Bichet, de Sanofi-Aventis, a détaillé les besoins de qualifications de l'enveloppe. Il a rappelé que « pour pouvoir se lancer dans la qualification, il faut répondre à deux questions : pourquoi et comment ». Et cette étape de qualification qui intervient à la fin du projet doit être initiée le plus en amont possible. « Il s'agit d'une démarche coûteuse qui doit être conçue comme un investissement », a-t-il conclu.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un revêtement céramique pour les surfaces inox

Un revêtement céramique pour les surfaces inox

Connue pour ses solutions contre le rouging, l’entreprise belge Technochim, propose d’autres solutions innovantes aux industriels de la pharmacie, plus précisément pour leurs salles propres, à savoir un[…]

02/10/2019 | Nettoyage
Une presse à injecter pour la pharma

Une presse à injecter pour la pharma

Une application intelligente pour scanner les enregistreurs

Une application intelligente pour scanner les enregistreurs

Un compteur avec analyse du principe actif

Un compteur avec analyse du principe actif

Plus d'articles