Nous suivre Industrie Pharma

Biberach, fer de lance de la bioproduction de Boehringer Ingelheim

À Biberach (Allemagne), Audrey Fréel

L'usine de Biberach, en Allemagne, est l'un des trois sites de Boehringer Ingelheim dédié à la bioproduction. Il fabrique depuis peu le Praxbind, dernier né des produits biologiques du laboratoire allemand.

Dans la ville allemande de Biberach, à une centaine de kilomètres de Munich, Boehringer Ingelheim abrite son plus grand site de bioproduction au niveau mondial. Fondé en 1983, il compte 5 500 salariés. Outre la production de médicaments biologiques, le site de Biberach comprend des unités de remplissage et de conditionnement, de stockage des produits finis et des matières premières, de contrôle et d'assurance qualité, de microbiologie et virologie, de développement pharmaceutique, de développement de culture cellulaire et de purification de protéines. Une nouvelle ligne aseptique est également en construction et devrait être opérationnelle cette année. Environ 20 millions d'euros ont été investis dans ce projet. Le site conditionne 20 à 30 millions d'unités par an.

L'usine de Biberach est spécialisée dans la culture de cellules mammifères. Elle fabrique des produits biologiques pour le compte de tiers. « Nous collaborons avec 15 sociétés pharmaceutiques du top 20 mondial », a précisé Uwe Buecheler, vice-président senior des produits biopharmaceutiques. Le site produit aussi cinq médicaments en propre : Actilyse (altéplase), Metalyse (ténectéplase), Imukin (Interféron gamma-1b), Beromune (tasonermine) et Praxbind (idarucizumab). Praxbind est le dernier produit à avoir été lancé à Biberach. Il est autorisé depuis fin 2015 en Europe, aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande. Des demandes d'AMM ont également été déposées au Japon et au Canada. Cet anticorps monoclonal est un agent de réversion de l'anticoagulant Pradaxa. Il inverse les effets de ce médicament en cas d'urgence (accident, etc.), pour éviter les hémorragies chez les patients sous Pradaxa.

En dehors de Biberach, Boehringer dispose d'un solide réseau de bioproduction. Le laboratoire opère une usine de bioproduction à Vienne, en Autriche. Fondée en 1983, elle est spécialisée dans la fermentation microbienne. Fin 2015, Boehringer a annoncé un investissement massif sur ce site autrichien. 500 M€ ont été alloués à la construction d'une usine de culture cellulaire qui sera opérationnelle en 2021. Le laboratoire familial est aussi présent outre-Atlantique, via son usine américaine de Fremont (Californie) qui a été acquise en 2011. Et le groupe aura prochainement un pied en Asie, puisqu'il construit actuellement une usine de bioproduction à Shanghai, en Chine. Celle-ci devrait ouvrir ses portes en 2017 et lui permettra d'être présent aux quatre coins du globe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Fujifilm Irvine Scientific produira aux Pays-Bas

Fujifilm Irvine Scientific produira aux Pays-Bas

Le groupe renforce sa production de milieu de culture pour répondre aux besoins de ses clients européens. Le spécialiste du milieu de culture, a annoncé la construction d’un nouveau site de production à[…]

Bioproduction : «Nous basculons dans un autre métier», déclare Servier

Bioproduction : «Nous basculons dans un autre métier», déclare Servier

Stratégie : Wacker veut peser dans la bioproduction

Stratégie : Wacker veut peser dans la bioproduction

Process : La fermentation passe à la mesure de la biomasse en ligne

Process : La fermentation passe à la mesure de la biomasse en ligne

Plus d'articles