Nous suivre Industrie Pharma

Bayer se concentre sur sa pharma

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

Exit MaterialScience. L'un des derniers groupes combinant chimie et pharmacie se concentre sur ses Life Sciences, composées des activités HealthCare et CropSciences. Bayer entend se séparer de sa division dédiée aux matériaux dans les 12 à 18 mois. Le groupe allemand envisage une introduction en Bourse de cette activité MaterialScience qui deviendrait « le 4e plus grand chimiste européen, avec d'excellentes perspectives pour un succès durable sur ses marchés », selon Marijn Dekkers, président du conseil d'administration de Bayer.

Si le groupe a résisté jusqu'à maintenant à la tendance de séparer ses activités Life Science de sa chimie, le temps semble être venu. Une décision motivée par la place prise par les activités HealthCare et CropSciences dans le groupe. Ainsi Marijn Dekkers détaille les évolutions de chiffres d'affaires et d'Ebitda de ces deux divisions. Elles représentent 71 % du résultat 2013 du groupe (CA total 2013 : 39 Mrds €) contre 66 % en 2007. Et du côté de l'Ebitda, la croissance est, aussi, significative. Ces deux divisions comptant pour 88 % de l'Ebitda ajusté en 2013 contre 76 % en 2007. Cette opération vise donc à faire du groupe de Leverkusen un « pure Life Science player ». Marijn Dekkers mise notamment sur l'activité CropScience qui a enregistré « en moyenne une croissance à deux chiffres des ventes depuis 3,5 ans ». Et du côté de la pharma, il se montre également confiant : « Depuis 2010, notre activité pharma a publié des taux de croissance plus modéré mais possède un pipeline très prometteur ». Il cite par exemple les cinq produits lancés ces dernières années : Xarelto, Eyla, Adempas, Stovarga et Xofigo. L'activité Healthcare sera également portée par l'OTC. Le dirigeant souligne la prise de parts de marché sur des marchés émergents stratégiques de Russie, Brésil et Chine, ces quatre dernières années. Et bien sûr, la récente opération d'envergure finalisée début octobre : l'acquisition de l'activité OTC de l'Américain Merck. L'opération de 14,2 Mrds $ s'inscrit dans l'ambition de Bayer de devenir leader mondial. « Cette acquisition est une étape pour Bayer et nous entendons continuer l'expansion de cette activité OTC aussi bien par de la croissance organique que par des acquisitions ciblées », a détaillé Marijn Dekkers. D'ores et déjà, il revendique la 2e place sur ce marché, « juste derrière la coentreprise annoncée de Novartis et GSK », indique le patron de Bayer qui se félicite d'avoir « dépassé J&J ». Avec cette nouvelle organisation, Bayer compte ainsi renforcer sa position dans les Life Science.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un gel fait passer la culture de neurones à la 3D

Un gel fait passer la culture de neurones à la 3D

Une équipe du CNRS et de l'Inserm a développé un gel facilitant la culture cellulaire des neurones. Une découverte qui pourrait ouvrir de nouvelles voies de recherche, jusqu'à présent[…]

09/07/2018 | NeurologieCellules souches
La start-up qui veut réparer l'oreille cassée

La start-up qui veut réparer l'oreille cassée

Au coeur des sites d'Amgen en Nouvelle-Angleterre

Au coeur des sites d'Amgen en Nouvelle-Angleterre

Comment un simple polymère aide à réparer le vivant

Comment un simple polymère aide à réparer le vivant

Plus d'articles