Nous suivre Industrie Pharma

Bayer Healthcare mise sur plusieurs lancements pour relancer ses ventes

A Wuppertal,Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Bayer Healthcare mise sur plusieurs lancements pour relancer ses ventes

Le centre de recherche de Wuppertal, en Allemagne, est l'un des principaux sites de R&D de Bayer Healthcare avec ceux de Berlin et de Berkeley (États-Unis).

© Bayer Healthcare

Le groupe allemand prépare l'enregistrement de plusieurs produits en 2012, notamment en hématologie, ophtalmologie et oncologie. Ils lui permettront de regonfler les ventes futures de sa branche pharmacie, en perte de vitesse en 2011.

Bayer Healthcare espère faire rebondir les ventes de sa branche Pharma, qui n'enregistrera probablement pas de croissance en 2011, via le lancement de plusieurs produits en 2012. Pour les neuf premiers mois de 2011, le chiffre d'affaires de la division santé du groupe allemand s'est élevé à 12,57 milliards d'euros, en progression de 2,4 % par rapport à la même période en 2010. Alors que la majorité des activités (Consumer Care, Animal Health, Medical Care) présentent des chiffres en hausse, la branche pharma stagne à 7,9 Mrds € (+ 0,5%), notamment impactée par des performances moroses en Europe et aux États-Unis alors que les résultats dans les pays émergents restent au beau fixe. Dans ce contexte, le pipeline de produits en développement joue un rôle fondamental pour les futures ventes. « Sur la base de résultats positifs d'un certain nombre d'essais cliniques en phase avancée, nous allons soumettre plusieurs nouveaux produits à des autorisations de mise sur le marché durant les trois prochaines années », révèle Kemal Malik, chef du développement de Bayer HealthCare. En effet, la division santé du groupe allemand possède 12 produits en phase III de développement clinique dans son portefeuillede R&D. Elle prépare d'ailleurs le lancement de son anticoagulant Xarelto (rivaroxaban) pour deux nouvelles indications : la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez les patients souffrant d'anomalies du rythme cardiaque et le traitement des thromboses et embolies pulmonaires chroniques chez les adultes. Ce composé, mis sur le marché en 2008, était jusqu'ici utilisé comme traitement préventif des accidents thromboemboliques veineux dans le cadre d'une chirurgie de la hanche ou du genou. Le comité européen des médicaments à usage humain (CHMP) a récemment émis un avis positif pour l'utilisation du Xarelto dans ces deux indications et le groupe espère obtenir l'autorisation de mise sur le marché européen pour la fin de l'année. En ophtalmologie, Bayer place ses espoirs sur le composé VEGF Trap-Eye qui est en phase III pour le traitement des maladies de l'œil telle que la dégénérérance maculaire liée à l'âge (DMLA). Il est commercialisé depuis peu sous le nom Eylea par Regeneron aux États-Unis, avec qui Bayer collabore sur ce projet depuis 2006 (CPH n°357). Dans les autres régions, notamment en Europe et Japon, Bayer détient les droits de commercialisation exclusifs et compte lancer ce médicament, courant 2012. Enfin, en oncologie, le groupe allemand est déjà assez bien positionné avec le Nevaxar (sorafenib), utilisé comme traitement pour les cancers du rein et du foie. Ce dernier a enregistré des ventes de 705 millions d'euros, l'an dernier. Il est aujourd'hui en développement pour traiter les cancers du poumon, de la thyroïde et du sein. Bayer possède aussi deux molécules en dernière phase d'étude clinique : alpharadin et regorafenib. Celles-ci sont respectivement utilisées contre les métastases osseuses survenant à l'issue d'un cancer de la prostate et comme traitement des cancers colorectaux métastasiques et des tumeurs gastro-intestinales. Elles devraient êtres soumises à une demande d'AMM courant 2012. Ces différents lancements de produit permettraient de revigorer la croissance du groupe en pharmacie et également compenser les pertes de brevets, dont les premiers tomberont en 2014.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles