Nous suivre Industrie Pharma

Bayer débourse 14,2 Mrds $ pour l'OTC de Merck

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Les grosses opérations se poursuivent dans la pharmacie. Bayer va mettre sur la table 14,2 Mrds $ pour rafler la division Consumer Care de l'Américain Merck.

La rumeur était fondée. L'Allemand Bayer compte bien s'emparer des activités OTC de l'Américain Merck, comme évoqué fin avril par Reuters. Les deux groupes ont signé un accord le 6 mai portant sur le rachat par Bayer de la division Consumer Care de Merck. L'opération s'élève à 14,2 milliards de dollars (10,2 Mrds €). Elle devrait être bouclée au deuxième semestre 2014. Merck avait annoncé en janvier étudier des options stratégiques pour certaines de ses activités, notamment les produits grand public et la santé animale. Concernant les OTC, outre Bayer, d'autres groupes avaient manifesté leur intérêt, notamment Novartis ou encore Reckitt Benckiser. Ce dernier s'est officiellement retiré de la partie le 30 avril, en annonçant qu'il avait abandonné les discussions avec Merck. C'est une petite revanche pour Bayer, puisque Reckitt Benckiser lui avait soufflé le rachat de Schiff Nutrition fin 2012.

Bayer se hisserait à la 2e place sur le marché des OTC

En 2013, la division Consumer Care de Merck a enregistré des ventes d'environ 2,2 Mrds $, dont 70 % ont été générés aux États-Unis. Son portefeuille comprend des produits pour le rhume, l'allergie, la sinusite, la grippe, les soins des pieds, des produits dermatologiques et gastro-intestinaux. Ces derniers sont notamment commercialisés sous les marques Claritin (allergie), Coppertone (soin du soleil), Dr Scholl (soin des pieds), MiraLax (gastro-intestinal) ou encore Afrin (rhume). D'un effectif d'environ 2 250 salariés, la division est basée dans le New-Jersey (États-Unis). Elle dispose de sites de production à Cleveland (Tennessee, États-Unis), Chatsworth (Géorgie, États-Unis), Pointe-Claire (Québec, Canada) et Shanghai (Chine). De son côté, le chiffre d'affaires de l'activité de produits sans ordonnance de Bayer s'est élevé à 3,9 Mrds € en 2013. Sur ce marché, le groupe allemand commercialise des produits emblématiques tels que l'aspirine (464 M€ de ventes en 2013), l'analgésique Aleve (321 M€) ou la crème Bepanthen (310 M€). La fusion des deux activités va créer un nouvel ensemble totalisant des ventes 2013 pro-forma de 5,54 Mrds €. Ce qui permettrait à Bayer de se hisser à la deuxième place sur le marché des médicaments sans prescription, derrière le nouveau leader Novartis-GSK mais devant J&J, anciennement n°1. Il ambitionne notamment de devenir le leader sur le marché des OTC en dermatologie et dans le domaine gastro-intestinal. Le groupe allemand vise également la deuxième place sur le marché des produits pour le rhume, l'allergie, la sinusite et la grippe. Une fois l'acquisition finalisée, Bayer prévoit d'installer le siège social de sa nouvelle division dédiée aux OTC sur son site de Whippany, dans le New-Jersey. Cette opération lui permettra de muscler son segment Bayer HealthCare qui représente sa plus grosse activité avec des ventes de 18,92 Mrds € l'an dernier. Et cette division pourrait prendre encore plus d'importance par la suite pour Bayer, puisqu'une autre rumeur, évoquée aussi par Reuters fin avril, le dit prêt à céder sa division chimique MaterialScience (11,24 Mrds € de chiffre d'affaires) à l'Allemand Evonik.

« La fusion des deux activités va créer un ensemble totalisant des ventes de 5,54 Mrds €. »

 

Bayer et Merck signent un partenariat

Les deux groupes ont profité de cette opération de rachat pour signer un accord visant à développer et commercialiser des traitements pour les maladies cardiovasculaires, comme l'Adempas (riociguat) de Bayer, pour de nouvelles indications. Merck fournira à Bayer un paiement initial de 700 M€. Le groupe allemand pourrait également recevoir 800 M€ supplémentaires selon le franchissement de certaines étapes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
Advicenne lance son introduction en Bourse

Advicenne lance son introduction en Bourse

Pfizer s'oppose à l'utilisation de ses produits pour la peine capitale

Pfizer s'oppose à l'utilisation de ses produits pour la peine capitale

Coentreprise Hisun-Pfizer Pharmaceuticals : Pfizer cède ses parts à Sapphire

Coentreprise Hisun-Pfizer Pharmaceuticals : Pfizer cède ses parts à Sapphire

Plus d'articles