Nous suivre Industrie Pharma

Bayer contre des génériqueurs indiens

A.F. avec Agences

Bayer défend ses brevets en Inde. Il s'oppose notamment à la production d'un générique de l'anticancéreux Nexavar (sorafenib), utilisé pour traiter le cancer avancé du foie ou du rein, dans ce pays. En mars, le bureau des brevets indien a contraint Bayer à vendre une licence de ce médicament au laboratoire indien Natco Pharma, pour qu'il produise une version générique à un coût moindre. En effet, Natco a annoncé qu'il vendrait une dose mensuelle de ce générique à 8 880 roupies (126 €) alors que celle du Nevaxar s'élève à 284 428 roupies (4 034 €). Natco doit aussi fournir des redevances sur les ventes de l'ordre de 6 % à Bayer. Or « le brevet pour le Nexavar a été déposé en 2008 et court jusqu'en 2020 », explique un porte-parole de Bayer à l'AFP. De fait, le groupe allemand a déposé une plainte devant la Commission d'appel de la propriété intellectuelle indienne à Chennai en mai. Les auditions ont démarré début septembre. En parallèle, Bayer a déposé, il y a quelques mois, une plainte contre le génériqueur indien Cipla pour violation de brevet. Ce dernier a commercialisé une version générique du Nexavar en Inde en baissant le prix de 75 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles