Nous suivre Industrie Pharma

Bayer acquiert la division de Teva

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Teva devrait bientôt tourner le dos à la santé animale. Il a signé un accord avec Bayer HealthCare pour la reprise de cette activité qui est basée aux États-Unis. Le montant de la transaction pourrait s'élever à plus de 145 millions de dollars (112 M€). Le groupe israélien devrait recevoir initialement 60 M$ ainsi que des paiements d'étape pouvant s'élever à 85 M$. Cette acquisition permettra à Bayer de renforcer sa sous-division Food Animal puisqu'il mettra la main sur une gamme d'anti-infectieux pour le bétail, de parasiticides, d'anti-inflammatoires ainsi que des hormones de reproduction. La franchise Companion Animal sera aussi étendue, avec la reprise de produits dermatologiques de la marque DVM, de nutraceutiques et de produits gastro-intestinaux pour les animaux domestiques. Le laboratoire allemand reprendra également un site de production localisé à Saint Joseph, dans le Missouri (États-Unis) qui emploie 300 salariés. L'opération devrait être bouclée en 2013. Elle reflète la volonté de Teva de se concentrer sur la santé humaine et la distribution de médicaments de marque et de génériques. Fin 2008, Teva avait déjà cédé sa branche israélienne vétérinaire à l'Américain Phibro Animal Health Corporation pour 47 millions de dollars. La santé animale occupe actuellement une place minoritaire dans le portefeuille d'activités de Teva (moins de 5 % du chiffre d'affaires 2011 qui s'est élevé à 18,3 Mrds $), aujourd'hui largement spécialisé dans les génériques (56 % de ses ventes en 2011). De son côté, la division santé animale du groupe allemand a enregistré des ventes d'1,12 Mrd € l'an dernier (soit 6,5 % du CA de Bayer HealthCare).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles