Nous suivre Industrie Pharma

Baxter se désengage de ses vaccins

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe américain allège le portefeuille d'activités de sa division Baxter BioScience, qui évoluera prochainement en solo. Il a finalisé la vente de ses vaccins commercialisés à Pfizer et va céder sa plateforme de production de vaccins Vero cell à Nanotherapeutics.

Baxter tourne le dos à ses vaccins. Sa filiale Baxter BioScience a et va céder ses deux activités liées à cette aire thérapeutique. En premier lieu, le laboratoire américain a récemment finalisé la vente de son portefeuille de vaccins commercialisés à Pfizer. Il comprend les vaccins NeisVac-C et FSME-Immun/TicoVac. Le premier permet de protéger contre la méningite causée par des méningocoques de groupe C. Le deuxième agit contre l'encéphalite à tiques, une infection du cerveau transmise par la piqûre de tiques infectées. Pfizer a aussi mis la main sur une partie du site de production de Baxter à Orth (Autriche), où sont fabriqués ces vaccins. Annoncée fin juillet, l'opération s'élève à 635 millions de dollars (507,2 M€).

 

Baxter va céder Vero cell

 

Par ailleurs, Baxter a annoncé le 15 décembre qu'il allait vendre sa plateforme technologique Vero cell à la société biopharmaceutique américaine Nanotherapeutics. Basé sur la culture cellulaire, Vero cell permet la production de vaccins. La transaction comprend tous les actifs liés à cette plateforme, notamment les vaccins contre les grippes H5N1, H1N1 et saisonnière. Elle inclut également des programmes en développement, comme le vaccin contre le virus de la Ross River, du chikungunya et du Nil occidental. En outre, Nanotherapeutics va reprendre l'usine de production de Bohumil, en République tchèque. Les détails financiers de ce projet n'ont pas été dévoilés. En 2014, Baxter s'attend à générer des ventes d'environ 300 M$ via son activité dédiée aux vaccins et des résultats ajustés d'environ 0,25 $ par action. « La cession de la franchise Vaccins va permettre à Baxter BioScience de renforcer son orientation vers les aires thérapeutiques clés de l'hématologie, l'oncologie et l'immunologie, alors qu'elle se prépare à devenir une société biopharmaceutique indépendante », a expliqué Ludwig Hantson, le président de Baxter BioScience.

 

Baxter BioScience deviendra Baxalta

 

Le groupe américain a annoncé en début d'année son intention de se scinder en deux sociétés spécialisées d'un côté dans les produits biopharmaceutiques et de l'autre dans les produits médicaux vitaux. Dans ce cadre, Baxter BioScience sera rebaptisée Baxalta et devrait être officiellement lancée mi-2015. Elle sera cotée à la Bourse de New York et son chiffre d'affaires s'élèvera à environ 6 Mrds $. Outre les vaccins, domaine duquel elle se désengage, Baxalta se concentre sur des protéines recombinantes et des protéines dérivées du plasma pour le traitement de l'hémophilie, sur des anticorps pour traiter les déficiences immunitaires et la neuropathie motrice multifocale ainsi que sur l'albumine pour traiter les brûlures, des chocs traumatiques et pour des thérapies en pneumologie. De son côté, la division des produits médicaux a engendré des ventes de plus de 9 Mrds $ l'an dernier. Elle comprend des solutions intraveineuses, des thérapies pour lutter contre la dénutrition, des systèmes de délivrance et d'administration, des prémélanges, des médicaments injectables et des produits hospitaliers liés à la biochirurgie.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

Publi-Rédactionnel

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

La nouvelle version de l'isolateur VarioSys (PSI-L 2.0) à de quoi séduire : catalyseurs intégrés, cartouches filtrantes (FiPa) à haute efficacité et système SKANFOG breveté. La[…]

08/07/2020 |
Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Plus d'articles