Nous suivre Industrie Pharma

Bases chimiques pour arômes/IFF veut se séparer des produits chimiques pour arômes de Bush Boake Allen

Sujets relatifs :

,

Le groupe américain International Flavor & Fragrances (IFF) a annoncé un nouveau plan de réorganisation suite à l'acquisition de Bush Boake Allen (BBA) (Chimie hebdo n°103, p.13) comprenant le désinvestissement des bases de produits chimiques pour arômes (essentiellement des dérivés à base de terpène), une activité qui représente un chiffre d'affaires d'environ 100 M$, soit près du tiers de l'ensemble de BBA. Le produit de la cession sera utilisé pour réduire la dette qui a atteint 1,25 Mrd $ à la fin de l'an dernier. Parallèlement, le groupe engage un plan de restructuration afin de faire jouer les synergies entre les deux sociétés. IFF compte atteindre des synergies de l'ordre de 25 à 30 M$ d'ici à la fin du premier trimestre et 70 M$ au total à la fin 2003. IFF a notamment identifié des doublons sur 56 sites au niveau mondial. Son objectif est d'éliminer 270 postes au 31 mars 2001. IFF a réalisé l'an dernier un bénéfice net (hors BBA) de 130,5 M$ (-19 %) et un chiffre d'affaires de 1,4 Mrd $ (-3 %). L'ensemble IFF/BBA pèse (avant désinvestissements) 1,88 Mrd $ pour l'an 2000.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles