Nous suivre Industrie Pharma

Baisse de 25 % des ventes en janvier

A.F.

Sans surprise, la récente médiatisation des risques thromboemboliques liés à la prise de pilules de 3e et 4e génération a eu un effet sur les ventes de ces dernières. Selon des données de l'Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM), le chiffre d'affaires des contraceptifs oraux combinés (COC) de 3e et 4e génération a diminué d'environ 25 % par rapport à la même période de l'année précédente. Cette chute a été accompagnée d'une hausse de 16 % de la vente des COC de 2e génération. Mais, pour tous les types de COC confondus, les ventes affichent quand même un repli de 3,5 % en janvier. L'ANSM a par ailleurs mis à jour les signalements de vigilance liés à ces contraceptifs. Entre le 4 et le 31 janvier 2013, 36 nouveaux cas (thrombeuses veineuses et artérielles) et 2 décès ont été enregistrés. Ils s'ajoutent aux 567 signalements et 13 décès répertoriés entre 1985 et début janvier 2013.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles