Nous suivre Industrie Pharma

Axyntis s'allie au Japonais Fuji Silysia pour diversifier ses activités

Aurélie Dureuil

Sujets relatifs :

, ,
Axyntis s'allie au Japonais Fuji Silysia pour diversifier ses activités

M.Takahashi, président de Fuji Silysia et David Simonnet, p-dg d'Axyntis signent l'accord de coentreprise.

© Axyntis

L'entreprise française a conclu un accord de coentreprise avec la société japonaise spécialisée dans les silices. Une première étape qui annonce de futurs développements entre les deux partenaires.

Annoncé en juillet, l'accord a été signé le 13 septembre sous l'égide du sénateur du Loiret, Jean-Pierre Sueur qui s'est « réjoui de cette union pour le développement de l'industrie en France et au Japon ». La société de chimie fine française et l'entreprise spécialisée dans la production de silice japonaise vont créer une coentreprise autour d'une activité de chromatographie à Pithiviers, au sein du site d'Axyntis nommé Orgapharm. L'investissement de 3 millions d'euros de cette opération comprend notamment l'acquisition des actifs de Kiralya, société spécialisée dans la chromatographie et la purification avec laquelle Axyntis avait noué un partenariat en mai 2011. Une dizaine d'emplois devraient être créés dans le cadre de cette coentreprise. Elle a pour objectif de « développer une activité de chromatographie liquide haute performance de l'échelle laboratoire à l'échelle pilote dans un environnement cGMP », selon les deux partenaires. Cette alliance permet d'associer le savoir-faire d'Axyntis dans la chimie fine pharmaceutique à la technologie de chromatographie de Kiralya et aux gammes de gels de silice pour les colonnes de chromatographie de Fuji Silysia. « Nous proposons une offre complète. Nous pouvons faire de la chimie puis de la purification avec telle ou telle silice », a détaillé David Simonnet, p-dg d'Axyntis.

La société japonaise produit des gels de silice, de silice micronisée et des produits dérivés de la silice (desséchants, agents de déshumidification, absorbants, etc.) pour les marchés de la pharmacie, de la cosmétique, des plastiques, des revêtements et de l'alimentaire. « Nous travaillons principalement dans la pharmacie », a précisé Lucien Charles, dirigeant de la filiale suisse de Fuji Silysia. La société qui emploie environ 320 personnes compte 14 lignes de produits, « toutes basées sur la silice », a souligné Lucien Charles qui n'a pas voulu dévoiler le chiffre d'affaires de Fuji Silysia. L'entreprise est principalement établie au Japon où elle possède quatre usines de production. Elle dispose également d'une filiale européenne en Suisse, « pour couvrir le marché mondial hors Japon », a détaillé Lucien Charles, d'un bureau aux Philippines, et de deux usines de production en Italie (en coentreprise 50/50 avec Solvay) et aux États-Unis. « Dans nos usines hors Japon, nous avons de la production de silice, le greffage se fait uniquement au Japon », a ajouté le dirigeant qui précise que Fuji Silysia possède des capacités de 15 000 à 20 000 tonnes par an. « Cette coentreprise représente une grande opportunité pour Fuji Silysia », s'est félicité Lucien Charles. Un enthousiasme partagé par M. Takahashi, président du groupe japonais. Il a souligné : « Il s'agit de notre première coentreprise avec une société française ».

Et les deux entreprises ne devraient pas s'arrêter là. Des discussions sont déjà entamées et un accord-cadre signé pour « leur permettre de développer de nouvelles activités industrielles dans les prochaines années », selon les deux sociétés. « Cet accord est une première étape. Nous envisageons d'amener de la production sur le site de Pithiviers. Des étapes pourraient y être réalisées dans le futur. Nous regardons comment la suite des opérations se déroulera. Cela pourrait être très rapide », a précisé Lucien Charles. Le site Orgapharm de Pithiviers pourrait ainsi voir son activité se développer dans les prochaines années. Il compte aujourd'hui 94 employés et accueille de la production de chimie fine pharmaceutique ainsi que de la R&D. « Pithiviers possède un environnement propice dans le domaine de la chimie et la santé pour le développement de ces activités », a souligné David Simonnet. Axyntis possède cinq sites de production en France et emploie environ 340 personnes. L'entreprise prévoit d'atteindre 80 M€ de chiffre d'affaires en 2013 dont 22,8 M€ pour le site de Pithiviers.

 

« Un investissement de 3 M€ et 10 créations d'emplois sur le site de Pithiviers. »

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
API : Avista double ses capacités de production au Colorado

API : Avista double ses capacités de production au Colorado

Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

PeptiDream collaborera avec Bayer

PeptiDream collaborera avec Bayer

Plus d'articles