Nous suivre Industrie Pharma

Axyntis poursuit ses investissements en France

A.D.

Sujets relatifs :

, ,

Après une année 2013 riche en investissements, le groupe créé en 2007 entame une nouvelle phase de sa croissance.

« Aujourd'hui, nous structurons notre offre un peu différemment », confie David Simonnet, p-dg d'Axyntis. Le groupe supervise une trentaine de projets qui vont « porter la croissance d'ici à 2016 », souligne le dirigeant. Ces projets se divisent à parts égales en trois axes stratégiques. D'abord le développement de partenariats. « Nous co-investissons avec nos partenaires et partageons ensemble des savoir-faire sur les produits et les procédés. Cette logique de partenariat qui repose notamment sur l'innovation favorise le partage de valeur ajoutée », précise David Simonnet.

Le deuxième axe consiste à valoriser le statut de « fournisseur privilégié qu'Axyntis a su développer au cours des dernières années avec une dizaine de grands industriels », ajoute le dirigeant. Le dernier axe repose plus classiquement sur la R&D d'Axyntis qui a développé une dizaine de nouveaux projets en 2013, désormais au stade industriel. « Ces perspectives favorables de développement de nos activités reposent sur la mobilisation des moyens R&D et commerciaux que nous avons doublée depuis 2007 », précise David Simonnet.

Cette croissance bénéficiera notamment au site de Calaire Chimie, dont Axyntis a repris les actifs ainsi que 80 salariés sur les 200 que comptait le site. « Aujourd'hui, cette activité contribue de manière positive aux résultats du groupe. Après avoir stabilisé l'activité, nous commencerons à valider de nouveaux produits au stade industriel à partir de septembre. Nous allons pouvoir procéder à des recrutements supplémentaires », détaille le dirigeant. Le site de Calaire devrait ainsi bénéficier de la dynamique du groupe. « La trentaine de projets qui arrivent actuellement à maturité représente un potentiel de 30 à 40 M€ de chiffre d'affaires à l'horizon 2016 dont les deux tiers devraient bénéficier au site de Calaire Chimie », précise David Simonnet.

Le dirigeant insiste également sur l'importance de son rapprochement avec la société japonaise Fuji Silysia. « Nous avons deux projets sur deux sites distincts. Un se situe dans le prolongement de la création de la coentreprise Kyrapharm. Un autre pourrait permettre d'implanter une nouvelle activité sur le site de Calaire Chimie et représenter un investissement de près de 10 M€ », confie le dirigeant. Avec cinq usines, trois centres de recherche et une unité de chromatographie, Axyntis poursuit ainsi son développement à partir de ses capacités qui sont installées à 100 % en France.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles