Nous suivre Industrie Pharma

Axyntis multiplie les projets

A Pithiviers, Aurélie Dureuil

Sujets relatifs :

, ,
Axyntis multiplie les projets

Avec cinq sites de production, Axyntis prévoit d'atteindre 100 M€ de chiffre d'affaires entre 2014 et 2016.

© Axyntis

Plusieurs investissements vont concerner les sites du groupe de chimie fine français à Pithiviers et à Montluçon. Le dirigeant dévoile également son intention de reprendre la société Calaire Chimie.

Alors que le chiffre d'affaires de l'activité chimie fine a doublé depuis 2010, David Simonnet, dg d'Axyntis ne compte pas s'arrêter là. A l'occasion d'une visite du site Orgapharm, détenu par le groupe à Pithiviers (Loiret), il a détaillé les multiples projets pour ce site de chimie fine pharmaceutique, mais aussi dans le reste de la France. Le projet le plus avancé représente un million d'euros d'investissement sur le site de Pithiviers. « Notre partenariat avec Kiralya se termine avec l'arrêt de l'activité de la société. Nous reprenons l'outil industriel pour créer cette activité de chromatographie sur notre site », détaille David Simonnet. Kiralya est spécialisé dans la chromatographie et la purification. L'installation devrait débuter dans les semaines à venir au sein de l'unité pilote. Une colonne de chromatographie de 450 mm de diamètre sera installée dans une salle blanche pour être opérationnelle « courant octobre-début novembre », selon le dirigeant qui souhaite ainsi créer « une offre alternative de chimie et de chromatographie ». Cette nouvelle activité nécessite dans un premier temps trois embauches qui pourraient être suivies de deux à trois recrutements, selon David Simonnet. Il annonce également finaliser actuellement la constitution d'une coentreprise avec une société japonaise pour « fabriquer des produits finis dans un autre domaine que la pharmacie ». « Il y aura des synergies entre ces deux nouvelles activités », souligne le dirigeant. Il indique par ailleurs que pour cette activité de chimie, l'investissement et les embauches devraient être du même ordre que pour la chromatographie. « L'acquisition de ces deux nouvelles technologies permet d'élargir notre compétitivité sur les dérivés chiraux à plus forte valeur ajoutée », se félicite David Simonnet. Le site Orgapharm, qui compte actuellement 90 salariés, devrait ainsi passer en 2014 la barre des 100 employés. Le dirigeant d'Axyntis a par ailleurs mentionné un investissement d'un demi million d'euros sur son site All Chem de Montluçon. Un projet qui concerne un générique. Le groupe, qui consacre 13 % de son chiffre d'affaires aux développements stratégiques, à la technique et à la qualité, entend augmenter sa productivité de 3 à 5 % par an. Ces actions s'inscrivent dans la stratégie du groupe d'atteindre un chiffre d'affaires de 80 M€ en 2013 puis d'augmenter ce chiffre de 20 M€ entre 2014 et 2016. Le groupe a déjà vu ses résultats progresser ces dernières années, passant de 50 M€ en 2010 à 65 M€ en 2012, grâce à une stratégie de « démultiplication au niveau international dans la partie pharmacie », note David Simonnet. Aujourd'hui, Axyntis réalise 70 % de son chiffre d'affaires à l'export à partir de ses cinq usines françaises (Montluçon, Grasse, Pithiviers, Calais et Saint-Marcel) dont quatre aux normes GMP et une dédiée aux colorants.

A la tête d'un groupe de 340 personnes, David Simonnet dévoile par ailleurs l'intérêt qu'il porte à Calaire Chimie. La société voisine de son site de Calais a été placée en redressement judiciaire en début d'année (CPH n°636). Le site cédé par Tessenderlo au fonds d'investissement International Chemical Investors Group (ICIG) fin 2012 emploie 197 personnes et est spécialisé dans la production d'intermédiaires pharmaceutiques et d'API. Le dirigeant d'Axyntis, qui devrait déposer une offre avant le 19 juillet, date limite pour les offres de reprises, projette de reprendre les actifs ainsi qu'une partie des salariés afin notamment de bénéficier des grandes capacités de production du site.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles