Nous suivre Industrie Pharma

Axelera prépare sa feuille de route 3.0

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

,

L'alternance politique s'est installée en 2012, mais le bien fondé des pôles de compétitivité n'a pas été remis en question. Pour la période 2013-2018, le gouvernement a même décidé de lancer la troisième phase de ces pôles avec pour objectif principal d'intensifier leurs retombées économiques. « Au-delà de l'émergence de projets de R&D, les pôles de compétitivité sont appelés à devenir des usines à produits d'avenir pour transformer les travaux collaboratifs de R&D en produits, procédés et services innovants qui renforceront la croissance de nos entreprises, l'export et l'emploi », résume la DGCIS dans un document intitulé « Bilan 2012 - Objectifs 2013 ». Désormais, chaque pôle devra identifier ses objectifs de marché à moyen terme et des défis technologiques qu'il devra relever.

« 180 projets de R&D labellisés et financés pour un montant global de 560 M€ »Pour mener à bien l'élaboration de sa feuille de route 3.0, qui sera présentée en détail en septembre, le pôle de compétitivité Axelera, à l'interface de la chimie et de l'environnement, a confié sa présidence à Bruno Allenet, directeur délégué GDF Suez, qui a déjà été président du pôle sur la période 2007-2009. Homme de développement plutôt que de R&D, il est à l'origine de la commission développement économique et international qu'il préside depuis trois ans, ainsi que de la participation de deux PME à la gouvernance du pôle avec l'arrivée de Condat et Processium aux côtés des membres fondateurs : Arkema, Solvay, GDF Suez, IFP Energies Nouvelles et le CNRS. Aujourd'hui, quelque 280 adhérents ont rejoint le pôle, dont la moitié sont des PME. « L'an passé, nous avons réussi notre audit haut la main. Le pôle a été considéré comme l'un des plus performants et quelques-unes de nos bonnes pratiques ont été relevées », souligne Bruno Allenet, dressant un bilan flatteur. Fin 2012, Axelera comptait 180 projets de R&D labellisés et financés pour un montant global de 560 millions d'euros. L'un des plus récents étant le projet Valenthin, d'un budget de 15 M€, qui vise à valoriser les énergies fatales des industries de process. Bruno Allenet cite également le démarrage d'Axel'One qui prévoit la mise en place de trois plateformes d'hôtels à projet pour y abriter des travaux de R&D, notamment en provenance de PME. De même Ideel, un Institut d'excellence en matière d'énergies décarbonées (IEED), est sur les rails depuis la signature en juin 2013 d'une convention de partenariat de 10 ans avec l'État.

Fort de ces succès, le pôle ne programme pas de revirement stratégique pour la fin 2013. Axelera va continuer d'accompagner le développement de cinq thématiques clés : matières premières renouvelables, usine éco-efficiente, matériaux et produits pour les filières industrielles, recyclage et recyclabilité, préservation et restauration des espaces naturels et urbains. Thématiques qu'il va croiser avec cinq marchés clés - la chimie, l'environnement, le transport, le bâtiment durable et l'énergie - pour en dégager des ruptures technologiques sur lesquelles il faudra porter les efforts de R&D. En parallèle, Axelera va poursuivre l'accompagnement des entreprises sur des sujets connexes comme la création de valeur, le marketing de l'innovation, l'ouverture à l'international ou l'accès au financement privé. Sur ce dernier point, Axelera a justement signé à la mi-juin une convention de partenariat avec BNP Paribas pour aider au financement de PME à tous les stades de leur développement. Cet exemple illustre la faculté d'anticipation du pôle depuis sa création. « C'est une avance que l'on souhaite conserver » ambitionne Bruno Allenet.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Édito Covid-19] :  Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

[Édito Covid-19] : Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

Le projet est aussi ambitieux et risqué que les premiers pas sur la lune. Pourtant, Covid Moonshot a les pieds sur terre et vise à trouver des antiviraux capables de lutter contre la pandémie de Covid-19. Il faut bien se[…]

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Une pharmacie toujours en mouvement

Une pharmacie toujours en mouvement

Plus d'articles