Nous suivre Industrie Pharma

Automédication: Les industriels français veulent s'inspirer de leurs voisins européens

C.B. avec AFP

Sujets relatifs :

, ,

L'automédication est moins développée qu'en France que dans la plupart des pays européens. Car si après deux ans de récession, le marché français devrait retrouver quelques couleurs en 2015, le baromètre annuel comparant la vente de médicaments sans ordonnance et non remboursés dans huit pays européens pointe incontestablement le retard de la France en termes d'automédication. En 2014, la part de marché (en volume) dans l'Hexagone représente 15,4 % (-0,3 %), soit bien loin de la moyenne européenne qui s'élève à 32,3 %. Plusieurs pays se situent même autour de 40 % comme l'Allemagne (44,8 %), la Suède (41,2 %) ou la Belgique (38 %). Au Royaume-Uni, l'automédication atteint des sommets, avec 57,8 % part de marché. Seuls l'Italie (12,3 %) et l'Espagne (11,7 %) se situent derrière la France. Les Espagnols, en revanche, affichent une croissance de 3 points. Un pays que l'Association de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa) appelle à prendre en exemple. « En 2012, l'Espagne a fait des choix politiques forts et a mis l'automédication au coeur de la stratégie de santé publique », a souligné le président de l'Afipa, Pascal Brossard. Le pays enregistre aujourd'hui l'impact des mesures prises à l'époque où une vague de déremboursements a entraîné l'arrivée de nombreux médicaments sur le marché de la vente libre. « On pourrait s'inspirer de cet exemple. Nous sommes surpris de voir qu'il n'y a aucune volonté politique en France de développer l'automédication alors que c'est le cas dans tous les autres pays ». Les industriels français, quant à eux, estiment que « les conditions sont réunies pour que l'automédication se développe correctement en France », dans la mesure où de nombreux médicaments en vente libre dans d'autres pays européens ne le sont pas encore en France. L'Afipa table sur la mise en vente libre de nouveaux médicaments : l'Agence française du médicament (ANSM) étudie actuellement une liste de 7 molécules et des décisions pourraient être prises d'ici à la fin 2016, selon l'association.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un panorama inédit pour identifier les points forts et les faiblesses en Europe

Bioproduction

Un panorama inédit pour identifier les points forts et les faiblesses en Europe

Le Council of european bioregions (CEBR), en partenariat avec EIT Health, vient de publier un panorama de la bioproduction en Europe. Les auteurs de ce panorama nous éclairent sur les objectifs et les enseignements à tirer de cette[…]

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Plus d'articles