Nous suivre Industrie Pharma

Aurobindo cède le contrôle de son unité chinoise à Sinopharm

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le génériqueur et producteur d'ingrédients pharmaceutiques actifs (API) se désengage de son usine chinoise. Aurobindo a annoncé avoir cédé 51 % de ses parts de la coentreprise Aurobindo Datong Bio Pharma à son partenaire Sinopharm. La filiale Sinopharm Weiqida Pharmaceutical détiendra au total 80,5 % de la coentreprise, Aurobindo ayant décidé de conserver 19,5 % de ses parts. Le laboratoire indien devrait récupérer au moins 23 millions de dollars de prêts qu'il avait alloués à la coentreprise ces dernières années. Selon le Wall Street Journal, la transaction pourrait rapporter à Aurobindo un total de 48 à 50 M$, remboursement du prêt compris. Cette coentreprise opère une usine chinoise à Datong qui produit de l'acide 6-aminopénicillanique, un dérivé de la pénicilline G (forme intraveineuse). Ces productions sont essentiellement destinées à Aurobindo pour ses propres productions de médicaments génériques et d'API en Inde. Mais les problèmes récurrents de rentabilité et le manque d'économies d'échelle de l'usine chinoise conduit Aurobindo à prendre ses distances avec cet actif, d'autant que le groupe indien cherche ces dernières années à réduire ses productions d'API pour mieux se concentrer sur ses activités de formulation.

De son côté, le laboratoire chinois a des projets pour l'usine de Datong : Sinopharm entend y renforcer les productions et construire un centre adjacent à l'usine pour la production d'antibiotiques.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles