Nous suivre Industrie Pharma

Aurobindo cède le contrôle de son unité chinoise à Sinopharm

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le génériqueur et producteur d'ingrédients pharmaceutiques actifs (API) se désengage de son usine chinoise. Aurobindo a annoncé avoir cédé 51 % de ses parts de la coentreprise Aurobindo Datong Bio Pharma à son partenaire Sinopharm. La filiale Sinopharm Weiqida Pharmaceutical détiendra au total 80,5 % de la coentreprise, Aurobindo ayant décidé de conserver 19,5 % de ses parts. Le laboratoire indien devrait récupérer au moins 23 millions de dollars de prêts qu'il avait alloués à la coentreprise ces dernières années. Selon le Wall Street Journal, la transaction pourrait rapporter à Aurobindo un total de 48 à 50 M$, remboursement du prêt compris. Cette coentreprise opère une usine chinoise à Datong qui produit de l'acide 6-aminopénicillanique, un dérivé de la pénicilline G (forme intraveineuse). Ces productions sont essentiellement destinées à Aurobindo pour ses propres productions de médicaments génériques et d'API en Inde. Mais les problèmes récurrents de rentabilité et le manque d'économies d'échelle de l'usine chinoise conduit Aurobindo à prendre ses distances avec cet actif, d'autant que le groupe indien cherche ces dernières années à réduire ses productions d'API pour mieux se concentrer sur ses activités de formulation.

De son côté, le laboratoire chinois a des projets pour l'usine de Datong : Sinopharm entend y renforcer les productions et construire un centre adjacent à l'usine pour la production d'antibiotiques.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles