Nous suivre Industrie Pharma

Augmenter le taux d'eau traitée

Augmenter le taux d'eau traitée

Le Pharmosmo d'Osmotech.

© © Osmotech

LA SOCIÉTÉ OSMOTECH CRÉÉE EN 2006 A BREVETÉ UN SYSTÈME AFIN DE TRAITER LES CONCENTRATS DES OSMOSEURS ET AINSI PRODUIRE DE L'EAU PURE.

Développé pour répondre aux besoins des Laboratoires Gilbert, le Pharmosmo d'Osmotech permet d'augmenter la production d'eau ultra-pure de leur système d'osmoseur avec une contrainte d'espace réduit. L'ajout d'un autre osmoseur étant impossible, Osmotech a mis en place un dispositif traitant les concentrats et remettant cette eau traitée dans le circuit de fabrication. Ce procédé a été breveté en juin dernier. Pharmosmo est basé sur la technique des concentrateurs. C'est un combiné de filtration et d'EDI qui vient se brancher sur tout osmoseur existant. Pharmosmo récupère les eaux de concentrat, les traite et les réinjecte dans le circuit de fabrication. L'osmoseur d'origine et le Pharmosmo se gèrent indépendamment. Les flushs et les sanitisations se déroulent sur chaque système, indépendamment. Pharmosmo peut être inhibé à tout moment et laisser l'osmoseur initial fonctionner comme au préalable. Ce système s'adresse à toute industrie utilisant de l'eau hautement purifiée obtenue par osmose inverse, et plus particulièrement à la pharmacie, pour la production d'eau purifiée jusqu'à de l'eau PPI. Pharmosmo travaille en amont de la chaîne de fabrication, en sortie des adoucisseurs, et reste dans le champ du traitement de l'eau de ville. Il n'agit pas sur des eaux contenant des résidus de substances actives. Il peut être interrompu à tout moment sans rupture de fonctionnement de l'osmoseur initial. L'installation est soumise à la validation de l'ANSM. La qualité de l'eau produite est testée en continu par des systèmes automatisés. Par ailleurs, Pharmosmo est préparé en parallèle de l'installation existante sans en interrompre le fonctionnement. La connexion avec l'osmoseur et la mise en eau s'effectuent à l'occasion d'une période de non fonctionnement et dans un délai court afin d'être insensible pour les cycles de fabrication.

Osmotech annonce des gains de 30 % sur les consommations et précise que « d'ores et déjà, il est démontré que ces résultats sont sérieusement dépassés ». Hors gain sur la productivité de la chaîne de fabrication (cuves remplies ou nettoyées plus rapidement), la dépense liée à une chaîne d'eau peut diminuer de 40 %. L'apparition ou l'augmentation de taxes sur les eaux de rejet peut encore faire évoluer positivement ce résultat, ajoute la société. Osmotech estime, de plus, que le retour sur investissement se fait en moins de deux exercices sur les seules consommations. Créé en 2006, Osmotech est spécialisé dans l'ingénierie en traitement industriel de l'eau et réalise 40 % de son chiffre d'affaires (1,5 M € en 2012) dans le secteur pharmaceutique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nouvelles accréditations COFRAC pour Albhades

Nouvelles accréditations COFRAC pour Albhades

Depuis le 24/09/2021, Albhades est le premier laboratoire français à être accrédité COFRAC pour la recherche et la semi-quantification des composés organiques extractibles dans les DM et dans les[…]

Deppik : Vers une approche plurielle pour la désinfection ?

Deppik : Vers une approche plurielle pour la désinfection ?

Des pompes à membrane haute précision

Des pompes à membrane haute précision

Une pompe péristaltique haut débit

Une pompe péristaltique haut débit

Plus d'articles