Nous suivre Industrie Pharma

Augmenter la productivité par le contrôle des procédés

Aurélie Dureuil
Augmenter la productivité par  le contrôle des procédés

Endress+Hauser associe un capteur et un enregistreur.

© © Endress+Hauser

LE SUISSE ENDRESS+HAUSER ASSOCIE CAPTEUR EN LIGNE ET ENREGISTREUR DE DONNÉES POUR AMÉLIORER LE SUIVI DES PROCÉDÉS.

Le fabricant d'instrumentations veut « révolutionner » le contrôle des procédés pharmaceutiques. La réponse : les mesures qualitative et quantitative, couplant une partie électronique sous forme d'enregistreur de données et un ensemble mécanique composé d'un capteur avec chambre de passage. Avec l'introduction de cette gamme en 2011, Endress+Hauser se propose de répondre à plusieurs attentes de l'industrie pharmaceutique. Olivier Pichon, chef de produits Analyse cite plusieurs avantages de ces contrôles en ligne. A commencer par la « maîtrise de la variabilité du process qui permet de générer des économies de matières premières et de réduire les rebus ». La possibilité de mesurer en continu les paramètres importants à des étapes critiques du procédé, fournir des informations qui peuvent être diffusées auprès des opérateurs, des responsables du contrôle qualité et de l'assurance qualité permettant d'intervenir instantanément. Les données récoltées facilitant par ailleurs la prise de décision. Cette solution s'inscrit dans l'évolution de l'industrie avec la complexification des procédés et la croissance des bioprocédés. « La mesure devient un élément indispensable pour les points les plus critiques du process. Les mesures concernant l'analyse de la matière sont les plus concernées par ces nouveaux procédés », témoigne Olivier Pichon qui constate une demande pour de nouvelles technologies de mesure en ligne. La solution de mesure qualitative associe l'enregistreur Memograph M CVM40 à un, voire deux, capteurs de mesure en ligne. Le premier de la gamme est le photomètre OUSAF44, pour la mesure d'absorbance. Cet appareil s'installe sur une conduite. La chambre de passage dispose d'un filtre et d'un détecteur de lumière qui permet une mesure de l'absorbance des molécules dans le spectre UV (entre 254 et 365 nm). Par ailleurs, le capteur UV OUSAF44 est doté du système d'étalonnage breveté EasyCal. « Après un premier étalonnage à l'usine lors de sa fabrication, le capteur peut être étalonné en ligne sans être démonté et sans liquide », souligne Olivier Pichon. Par ailleurs, les données enregistrées dans le Memograph M CVM40 sont stockées dans une mémoire interne et également enregistrées sur une carte SD ou une clé USB. Son design modulaire et sa manipulation simplifiée sont complétés par la gestion des alarmes avec un affichage et la possibilité d'accéder à l'historique de l'ensemble des alarmes activées. De plus, la solution répond aux réglementations en matière de traçabilité entre autres. Le Memograph M CVM40 est, par exemple, conforme à la norme CFR 21 Part 11. Plusieurs applications sont citées par le fabricant pour cette solution. Tout d'abord, la chromatographie dont le but est de purifier les produits. « La mesure en continu permet de s'assurer qu'on extrait les bons produits. On minimise également les pertes en obtenant un produit d'une grande pureté. De plus, cela permet une détection rapide de rupture », détaille le responsable. Il cite aussi l'ultrafiltration. L'objectif est d'augmenter la concentration de produit tout en le pré-séparant des impuretés. Avec un capteur positionné après la membrane, l'ultrafiltration peut fonctionner jusqu'à ce que la concentration visée soit atteinte. « Nous pouvons réduire les pertes de matière au travers de la membrane et détecter à temps des ruptures », ajoute Olivier Pichon. D'autres applications sont citées par le constructeur et notamment la concentration de produits organiques et la détection de produits aromatiques. De plus, l'ajout de capteurs à cette gamme devrait élargir les possibilités, dont la mesure de la croissance des cellules dans un fermenteur. Le responsable de cette nouvelle gamme décrit les trois phases de l'installation de la mesure qualitative et quantitative. « La première consiste à collecter les données influençant la qualité du produit et le risque. Cela permet de valider et de choisir l'intégration de la mesure », indique O. Pichon. Lors de la deuxième étape, le contrôle du paramètre par l'ingénierie est mis en place et qualifié. La dernière phase repose sur l'analyse des résultats en fonction des objectifs.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un transmetteur multiparamètre qui passe au numérique

Un transmetteur multiparamètre qui passe au numérique

Mettler Toledo propose désormais son transmetteur M800 avec un protocole Ethernet/IP et Profinet. Sa transmission numérique permet de générer un gain de temps et d'argent sur les lignes de production ou bien sur[…]

01/12/2020 | MesureEquipements
Vega élargit sa gamme de capteurs

Vega élargit sa gamme de capteurs

Un débitmètre électromagnétique pensé pour les systèmes à usage unique

Un débitmètre électromagnétique pensé pour les systèmes à usage unique

Le contrôle microbiologique passe à l'analyse en continu

Le contrôle microbiologique passe à l'analyse en continu

Plus d'articles