Nous suivre Industrie Pharma

AstraZeneca va fermer son centre à Reims

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant anglo-suédois élargit son plan initial de réorganisation de son réseau mondial de R&D. Annoncé en 2010, ce plan se limitait alors à des sites au Royaume-Uni, en Suède et aux États-Unis (CPH n°499). Mais le seul site de R&D d'AstraZeneca en France ne sera finalement pas épargné. Ce centre implanté à Reims (Marne) sera condamné à fermer d'ici la fin 2012. Le groupe a démarré des discussions avec les partenaires sociaux ces dernières semaines. 35 salariés, soit la totalité des effectifs du centre, sont concernés. Une dizaine d'entre eux pourrait trouver un reclassement sur le grand site de R&D d'AstraZeneca à Alderley Park, près de Manchester, au Royaume-Uni, où seront transférées les activités rémoises. Les autres salariés concernés pourraient être reclassés ailleurs dans le réseau mondial du groupe. Fondé en 1975, le centre de R&D de Reims s'était d'abord spécialisé dans les maladies infectieuses et inflammatoires avant de se focaliser sur l'oncologie dès 1995. Avec le centre d'Alderley Park, c'était le second centre de R&D du laboratoire spécialisé en oncologie. Or, avec le changement de modèle de R&D qu'a entrepris AstraZeneca, et qui vise à créer des pôles d'expertise dédiés, la fusion des centres de Reims et d'Alderley Park apparaît comme logique. La future fermeture du centre n'aura aucun impact sur le site de production d'AstraZeneca à Reims. Le laboratoire y recense 220 salariés pour le conditionnement (capacités de 2 milliards de comprimés et 55 millions de boîtes par an pour 200 références) et la distribution. L'usine alimente principalement la France, près de la moitié des volumes produits à Reims étant destinés au marché hexagonal, et sert aussi les marchés pharmaceutiques italien, espagnol, portugais, suédois, grec et les pays francophones.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles