Nous suivre Industrie Pharma

AstraZeneca s'engage avec BIND

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant anglo-suédois a annoncé avoir démarré une collaboration stratégique avec BIND Therapeutics, un spin-off du Massachusetts institute of technology (MIT) et de la Harvard medical school dans le domaine de la nanomédecine. La collaboration va s'articuler sur la combinaison entre Accurin, une nanomédecine programmable en fonction des cibles thérapeutiques en oncologie, issue de la plateforme de nano-ingénierie de BIND, et un inhibiteur de kinase développé par AstraZeneca. Des résultats préliminaires laissent à penser que cette combinaison devrait permettre d'optimiser le ciblage et le traitement des cellules tumorales et de réduire l'exposition des tissus sains lors des traitements. Après de plus profondes investigations, les deux partenaires envisagent de signer un véritable accord qui permettrait à BIND de recevoir un paiement initial de 69 millions de dollars (53 M€). Des paiements d'étapes d'un potentiel de 130 M$ sont également évoqués, hors des potentielles redevances à deux chiffres sur d'éventuelles commercialisations de produits issus de ce partenariat. AstraZeneca serait, dans ce cadre, en charge du développement et détiendrait les droits commerciaux. BIND serait responsable de la production en phases de développement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles