Nous suivre Industrie Pharma

AstraZeneca s'empare d'Alexion pour 39 Mrds $

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,
AstraZeneca s'empare d'Alexion pour 39 Mrds $

© Copyright 2013 Catharina Fyrberg

Avec cette opération d'un montant record pour 2020, AstraZeneca se renforce en immunologie et met la main sur une biotech qui a connu une forte croissance de ses ventes, ces dernières années. 

AstraZeneca a annoncé s’emparer du laboratoire américain Alexion contre 39 milliards de dollars (32 Mrds €), soit un prix par action d’Alexion de 175 $. En raison de son ampleur, l’opération ne devrait être officiellement finalisée qu'au troisième trimestre 2021.

« Alexion s’est imposé comme l’un des leaders dans la biologie du système du complément (NDLR : Une composante du système immunitaire) avec des apports qui ont changé la vie des patients atteints de maladies rares », a commenté Pascal Soriot, le p-dg d’AstraZeneca. « Cette acquisition nous permet d’accroître notre présence sur le secteur de l’immunologie ».

Alexion, un laboratoire en forte croissance

« Nous apportons à AstraZeneca un portefeuille solide, un pipeline innovant sur les maladies rares, des équipes de talent et de fortes capacités de production sur les médicaments biologiques », a souligné Ludwig Hantson, le p-dg d’Alexion.

Si Alexion ne compte que cinq médicaments sur le marché, le laboratoire peut s'appuyer sur de belles réussites. Le rachat d’Alexion permet notamment à AstraZeneca de mettre la main sur le Soliris (eculizumab), un anticorps monoclonal indiqué sur plusieurs maladies rares, notamment l’hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN).

Ce médicament a rapporté à lui seul près de 4 Mrds $ en 2019 (en progression de 11 % par rapport à 2018). Plus récemment encore, Alexion a lancé l’Ultomiris (ravulizumab), un anticorps monoclonal destiné à remplacer le Soliris sur l’HPN, qui a rapporté 338 M$ pour sa première année de lancement.

Au total, les ventes d’Alexion ont représenté 5 Mrds $ en 2019, avec une croissance insolente de 21 %, d’une année à l’autre. AstraZeneca estime que les revenus combinés des deux laboratoires devraient dépasser en moyenne les 10 % de croissance annuelle, jusqu’en 2025.

Alexion est spécialisé dans la biologie du complément, qui joue un rôle clé dans de nombreuses maladies inflammatoires et auto-immunes, dans des domaines variés tels que l’hématologie, la néphrologie, la neurologie, les désordres métaboliques, la cardiologie ou encore l’ophtalmologie.

Avec cette opération, AstraZeneca annonce, par ailleurs, qu’il souhaite établir un site dédié aux maladies rares à Boston, dans le Massachusetts (États-Unis), ville où se situe le siège actuel d'Alexion.

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Aux États-Unis, le Cyltezo (adalimumab-adbm) de Boehringer Ingelheim pourra désormais se substituer à l’Humira (adalimumab). La FDA vient d’accorder le statut de biosimilaire interchangeable au composé du[…]

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Plus d'articles