Nous suivre Industrie Pharma

Asthme : AstraZeneca augmente les capacités de son site de Sydney

Hélène Bour

Sujets relatifs :

, ,
Rachid Izza, président d'AstraZeneca France

Le groupe anglo-suédois a annoncé, le 20 juillet, la nomination de Rachid Izzar au poste de président d'AstraZeneca France, à compter du début du mois de septembre 2017. Il succédera à Françoise Bartoli, nommée à la tête de la division Europe et International Oncology depuis le 1er juillet. R. Izzar était jusqu'à présent vice-président mondial de la franchise Brilique (ticagrelor), médicament antiplaquettaire. Avant de rejoindre AstraZeneca en 2010, R. Izzar a commencé sa carrière chez Schering-Plough, puis Abbott en Afrique du Nord. Il est diplômé de l'EFA (École française des affaires de Casablanca) et titulaire d'un MBA de l'université de Sherbrooke au Canada, ainsi que d'un diplôme supérieur de transformation d'entreprise de l'université Harvard (États-Unis).

Asthme : AstraZeneca augmente les capacités de son site de Sydney

© Copyright 2013 Catharina Fyrberg

Le géant anglo-suédois a annoncé un investissement de près de 70 M€ sur son site de production de Sydney, en Australie, pour faire face à la demande croissante du marché chinois en traitements respiratoires. Ce projet se traduira par la création de 60 emplois.

Le laboratoire anglo-suédois renforce ses capacités de production de médicaments respiratoires. Lors d'une rencontre à Londres (Royaume-Uni) avec le premier ministre australien Malcolm Turnbull, le p-dg, Pascal Soriot, a annoncé un plan d'extension de son usine de Sydney, en Australie, pour faire face à la demande croissante du marché chinois en médicaments contre l'asthme. AstraZeneca entend investir 100 millions de dollars australiens (68,9 M€) sur son site de Sydney, afin d'ajouter trois lignes de production aux huit lignes existantes. Chaque ligne étant dotée d'une capacité annuelle de 70 millions d'unités du médicament contre l'asthme Pulmicort Respules (budésonide). Selon AstraZeneca, cet investissement portera les exports du site à plus de 2,4 Mrds AUD (1,6 Mrd €) au cours des quatre prochaines années, avec l'objectif de doubler la production du médicament, d'ici à 2025. Le géant britannique estime par ailleurs que cette expansion créera 60 emplois dans les prochaines années et espère avoir finalisé cet agrandissement au premier trimestre 2019.

« En Australie, AstraZeneca apporte depuis 60 ans des médicaments innovants contre le cancer, le diabète et les maladies respiratoires », souligne Pascal Soriot. « Notre dernier investissement est un exemple des immenses opportunités représentées par la production de haute technologie et la productivité, qui créent des emplois, boostent les exports et ont finalement un impact positif sur l'économie australienne », a ajouté le p-dg. Le laboratoire anglo-suédois signale qu'à l'inverse de la tendance au déclin observée en Australie du côté des investissements en production pharmaceutique, il a investi 105 M AUD (72,3 M€) au cours des cinq dernières années, sur son site de Sydney, localisé dans le quartier de North Ryde.

Des installations spécifiques qui profitent à l'Australie

AstraZeneca possède actuellement deux usines de production en Chine, près de Shanghai : une usine d'injectables et de comprimés à Wuxi, et une usine de 100 000 m2 de médicaments intraveineux et sous forme solide située à Taizhou. Pour autant, c'est bien l'usine de Sydney qui produit le Pulmicort Respules pour le marché chinois, avec 90 % des médicaments fabriqués sur le site, exportés vers la Chine. Car si la main-d'oeuvre est bien moins chère en Chine, les technologies présentes à Sydney sont difficilement reproductibles : « Notre modèle industriel est basé sur une production de haute technologie difficile à reproduire », a expliqué Mark Morgan, directeur de la production d'AstraZeneca Australie. Pour ce projet d'agrandissement, AstraZeneca travaillera avec la société Andrew Donald Design Engineering (ADDE), qui construira les lignes de production de A à Z, chaque ligne sollicitant 36 personnes pendant 12 mois. « Malgré la tendance des industriels à délocaliser dans des pays où les coûts de main-d'oeuvre sont moins chers, nous investissons et agrandissons nos installations de production en Australie, et ce, à l'aide d'équipements fabriqués localement », a réaffirmé Mark Morgan.

En 2016, le Pulmicort Respules d'AstraZeneca a généré 1,06 Mrd $ de chiffre d'affaires, soit une hausse de 8 % (à taux de change constant) par rapport à l'année passée, et + 21 % rien que pour les marchés émergents (698 M$). En Chine, les ventes de ce médicament ont augmenté de 24 % à 570 M$, ce qui représente 54 % du total des ventes du Pulmicort.

Selon AstraZeneca, cette hausse de la demande en Chine reflète en partie l'augmentation de la fréquence de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) et de l'asthme pédiatrique, aggravées par la pollution atmosphérique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Pfizer poursuit ses investissements en Caroline du Nord

Pfizer poursuit ses investissements en Caroline du Nord

Le géant américain poursuit une stratégie d'investissement pour renforcer son leadership dans les thérapies géniques. Un demi-milliard de dollars, c’est la somme que Pfizer a annoncé vouloir[…]

22/08/2019 | Thérapie géniqueActus Labo
Bayer vend sa division de santé animale pour plus de 7 milliards de dollars

Bayer vend sa division de santé animale pour plus de 7 milliards de dollars

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Plus d'articles