Nous suivre Industrie Pharma

Asahi Glass renforce un site japonais

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

800 millions de yens, soit 7,8 millions d'euros. Tel est le montant injecté par le Japonais Asahi Glass sur son site d'Obama, dans la préfecture de Fukui. Cet investissement permettra l'ajout d'une ligne de production de Tafluprost, un ingrédient pharmaceutique actif (API). Prévue pour être opérationnelle en mars 2013, l'unité devrait permettre de « doubler les capacités » du site pour cet API, indique le groupe sans toutefois préciser les volumes actuels. Asahi Glass fabrique actuellement le Tafluprost sur son unité de Chiba, au Japon. La future ligne de production sera opérée par la filiale AGC Wakasa Chemicals, qui gère le site d'Obama. Créée en 1998, celle-ci compte 60 employés. Outre des API, le site d'Obama produit aussi des intermédiaires pharmaceutiques et agrochimiques ainsi que des composés de chimie fine. Le groupe japonais fournit le Tafluprost pour la fabrication d'un médicament contre le glaucome lancé en 2008 sous la marque Tapros par son compatriote Santen Pharmaceuticals. Ce dernier a participé au développement du Tafluprost aux côtés d'Asahi Glass. Le Tapros est aujourd'hui commercialisé par Santen et l'Américain Merck dans 36 pays, principalement en Europe et en Asie. En outre, en février 2012, Merck a obtenu une autorisation de la FDA pour vendre ce produit aux Etats-Unis. De fait, les ventes du Tafluprost devraient croître au cours des prochains mois pour faire face à la demande américaine en Tapros. 60 millions de personnes souffriraient de glaucome dans le monde, une cause majeure de la perte de la vue. Et ce nombre devrait continuer à croître dans le futur, d'où l'importance de développer des traitements pour soigner cette maladie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles