Nous suivre Industrie Pharma

Areva et Roche démarrent leur laboratoire

Audrey Fréel
Areva et Roche démarrent leur laboratoire

Le laboratoire Arcolab est composé d'une équipe mixte Roche-Areva.

© © Areva Med

LES DEUX PARTENAIRES ONT CONSTRUIT LEUR LABORATOIRE COMMUN DE RECHERCHE, ARCOLAB, PRÈS DE LIMOGES.

Initiée en juillet 2012, la collaboration entre Roche et Areva Med, filiale d'Areva, avance bon train. L'objectif de cette alliance est de créer une plateforme avancée de radio-immunothérapie alpha (RIT alpha), destinée à cibler et tuer les cellules cancéreuses. Pour cela, les partenaires évalueront une approche consistant à combiner des anticorps de Roche à un radionucléide d'Areva Med, le plomb 212 qui est un isotope rare. Dans ce projet, l'anticorps précible les cellules cancéreuses et sert de site d'ancrage au plomb 212. Les ondes courtes (alpha) générées par le plomb 212 sont utilisées pour détruire localement les cellules cancéreuses. Cette approche en deux temps permet d'éviter d'endommager les cellules saines. Dans ce cadre, les partenaires ont achevé la construction d'un laboratoire commun de recherche près de Limoges (Haute-Vienne). Nommé Arcolab (Areva Roche Common Laboratory), ce dernier est opérationnel depuis le printemps dernier. Il est composé d'une équipe mixte Roche-Areva constituée de cinq chercheurs et ingénieurs. Leur mission consiste à évaluer l'efficacité anti-tumorale de la RIT alpha dans différents modèles précliniques. Les premiers résultats, qui permettraient de valider l'approche, sont attendus en 2014. « Si ces résultats sont concluants, la technologie de RIT alpha pourrait, à l'horizon 2020, donner naissance à une nouvelle génération de traitements anti-cancer hyperciblés », se réjouit Corinne Le Goff, présidente de Roche Pharma France et de l'Institut Roche de recherche et médecine translationnelle (IRRMT).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Servier veut s'emparer  de 100 % du capital d'Egis

Servier veut s'emparer de 100 % du capital d'Egis

Le laboratoire français a lancé une offre publique d'achat pour acquérir la totalité des parts d'Egis, une société hongroise spécialisée dans les génériques. Servier détient environ 51 % du capital d'Egis depuis 1995. Pour mettre la main sur 100[…]

01/10/2013 | Laboratoires
Fareva s'empare de l'usine Pfizer d'Amboise

Fareva s'empare de l'usine Pfizer d'Amboise

Boehringer supprimerait 178 postes en France

Boehringer supprimerait 178 postes en France

Amatsigroup fusionne ses filiales

Amatsigroup fusionne ses filiales

Plus d'articles