Nous suivre Industrie Pharma

Après 100 ans, Bayer mise toujours sur le Japon

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant allemand va continuer d'investir au Japon, où il a célébré ses 100 ans de présence. Si Bayer a commercialisé des colorants dans le pays dès 1886, il n'a implanté sa première filiale, Friedrich Bayer et Co. Japan, qu'en 1911. Aujourd'hui, le groupe génère des ventes d'environ 2 milliards d'euros par an localement, majoritairement via sa division pharmaceutique, et recense 3 700 employés sur place. Le Japon compte actuellement pour le second marché de Bayer, soit 27 % des ventes annuelles, dans la région Asie-Pacifique. Pour les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires a dépassé 1 Mrd €, porté par une croissance de 4,6 %. Mais Marijn Dekkers, le président du groupe estime pouvoir atteindre une croissance moyenne annuelle de 6 % sur les cinq prochaines années et « élever les ventes à 2,4 Mrds € d'ici 2015 ». Ce regain de croissance passera essentiellement par les développements pharmaceutiques du groupe au Japon, notamment avec le lancement de produits comme Xarelto (rivaroxaban). Localement, Bayer développe également 28 médicaments en phase II et III à travers des essais cliniques. Le groupe compte aussi s'appuyer sur ses activités phytosanitaires, avec le lancement récent d'insecticides et de fongicides, et celui à venir d'un herbicide. Enfin, les perspectives de développement existent aussi pour ses matériaux de construction et d'isolation, notamment à la suite du terrible tsunami et des tremblements de terre en début d'année. Dans le cadre de la reconstruction et de l'aide aux victimes, Bayer a débloqué un total d'environ 2,3 M€ pour venir en aide au Japon ces derniers mois.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles