Nous suivre Industrie Pharma

API : BMS cède un site irlandais à SK Biotek

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant américain Bristol-Myers Squibb a annoncé la cession de son site de production de Swords, en Irlande, à SK Biotek, filiale du groupe sud-coréen SK Holding. La transaction, dont le montant financier n'a pas été dévoilé, devrait être finalisée au quatrième trimestre 2017 et a d'ores et déjà été approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés. L'usine de Swords produit actuellement des ingrédients pharmaceutiques actifs (API) pour plusieurs médicaments, notamment l'Eliquis (apixaban) que l'Américain BMS coproduit avec son compatriote Pfizer. Les API fabriqués sur ce site couvrent des aires thérapeutiques variées allant du cancer au VIH/Sida en passant par les maladies cardiovasculaires et les hépatites. Basée à Daejeon, SK Biotek est la première société coréenne à investir dans un site de production pharmaceutique en Irlande. Elle a indiqué qu'elle continuera la production d'API une fois la transaction finalisée, et prévoit même d'investir davantage sur le site, en y ajoutant des capacités de R&D, de marketing et de production. SK Biotek opérera sur ce site en tant que développeur et producteur à façon (CDMO) et mettra en place une transition avec BMS afin de garantir l'approvisionnement des clients. « Cet accord est une étape importante dans l'évolution continue de notre réseau de production pour soutenir le portefeuille innovant de l'entreprise », a souligné Lou Schmukler, président Global product and Developpment supply de BMS. « Notre investissement continu en Irlande est essentiel pour notre capacité à fournir des médicaments innovants aux patients, à la fois par l'augmentation de nos capacités biologiques que nos opérons à Cruiserath et notre présence commerciale grandissante à Dublin », a-t-il ajouté. BMS a en effet indiqué qu'il ne comptait pas se désinvestir de l'Irlande, mais que cette cession d'un site d'API reflétait plutôt l'agrandissement de son portefeuille de produits biologiques, avec un investissement en cours sur le site de Cruiserath, dont le montant et les détails demeurent confidentiels. À noter que ce site-ci est passé tout près de la fermeture, annoncée en mars 2014 (CPH n°668). Finalement, BMS a préféré le convertir en site de bioproduction, et céder son site d'API de Swords, signe du tournant qui s'opère actuellement dans l'industrie pharmaceutique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Recipharm pourrait fermer un site britannique

Recipharm pourrait fermer un site britannique

Le CDMO suédois a annoncé qu'il pourrait cesser ses opérations sur son site de production de médicaments solides d'Ashton-Under-Lyne (Royaume-Uni). La décision fait suite à une revue[…]

14/01/2019 | RestructurationCMO
Almac renforce sa production de peptides

Almac renforce sa production de peptides

Oxford BioTherapeutics étend sa collaboration avec Wuxi Biologics

Oxford BioTherapeutics étend sa collaboration avec Wuxi Biologics

Rentschler inaugure une installation de remplissage en Autriche

Rentschler inaugure une installation de remplissage en Autriche

Plus d'articles