Nous suivre Industrie Pharma

Anticorps : Chugai révise à la hausse à son projet d'augmentation de capacités au Japon

Sujets relatifs :

,
Chugai, filiale du suisse Roche, vient d'annoncer l'ajout de deux bioréacteurs supplémentaires à la seconde tranche de son projet de construction d'unités de production d'anticorps thérapeutiques annoncé en mars dernier. Ce projet prévoyait initialement la construction, en deux phases, de six bioréacteurs au sein de son site japonais d'Utsunomiya. La deuxième phase du projet comprenait jusqu'alors la construction de quatre bioréacteurs, dont la capacité unitaire est de 10 000 litres, pour un investissement de 8,5 milliards de yens (66,68 millions d'euros). A ces quatre bioréacteurs, Chugai a décidé d'en ajouter deux, portant à six leur nombre pour cette tranche du programme.
Selon le groupe, ces deux réacteurs supplémentaires lui permettront de conduire simultanément la production de quantités cliniques et commerciales de différentes spécialités pharmaceutiques à base d'anticorps thérapeutiques. Et dans un premier temps de l'atlizumab, anticorps monoclonal humanisé dirigé contre le récepteur à l'IL-6, et dont la marque commerciale provisoire est MRA, qui doit entrer en clinique prochainement dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, et ce en Europe, au Japon et aux Etats-Unis. La première phase du projet, représentant un investissement de 5,6 Mrds ¥ (43,8 millions d'euros) a été finalisée en mars dernier avec l'inauguration de l'unité hébergeant deux premiers bioréacteurs de 10 000 litres de capacité chacun et devant démarrer début 2004. Les travaux de la deuxième phase ont débuté en mai 2003 et devraient être finalisés au cours du deuxième trimestre 2005, pour un démarrage début 2007. L'ajout des deux bioréacteurs représente une hausse de 860 M¥ du coût de la deuxième phase du projet, qui atteint ainsi 9,36 Mrds ¥. Le site d'Utsunomiya, l'un des plus importants du groupe, produit déjà des spécialités à base de produits d'origine biologique comme Epoetin Beta (erythropoïétine recombinante), et Lenograstim (G-CSF recombinant). Les capacités de production de la première phase du projet (devant démarrer en janvier prochain) sont dédiées à la production de lots cliniques de MRA. Capacités qui viendront s'ajouter à celles de l'usine d'Ukima (deux réacteurs de 2 500 litres chacun), qui ont été utilisées pour la production de l'atlizumab en quantités kilo-lab. Les six bioréacteurs de la seconde phase permettront au groupe de produire du MRA à l'échelle commerciale, une fois son homologation obtenue. Ces travaux finalisés, le groupe japonais disposera d'une capacité globale de production d'anticorps monoclonaux de 85 000 litres.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles