Nous suivre Industrie Pharma

Anti-inflammatoires : AstraZeneca met un terme à sa collaboration avec NicOx

Sujets relatifs :

,
Le français NicOx vient d'annoncer qu'il allait reprendre, auprès de Novartis, l'ensemble des droits de la nouvelle classe de produits anti-inflammatoires et analgésiques Cinod (composés anti-inflammatoires donneurs d'oxyde d'azote), y compris les deux principaux composés de cette classe : AZD3582 et AZD4717. NicOx va maintenant chercher de nouveaux partenaires pour assurer le développement ces produits qui ont démontré au terme d'essais cliniques de phase II, incluant plus de 3 000 patients, « les avantages additionnels procurés par la donation d'oxyde nitrique avec notamment une excellente efficacité, une grande tolérabilité gastrique et un profil favorable de sécurité cardio-vasculaire », selon la compagnie. La reprise par NicOx de ces droits est la conséquence de la décision prise par AstraZeneca de ne pas procéder à l'entrée en phase III de AZD3582. Cette décision intervient alors que AZD3582 a satisfait, lors des études de phase I et de phase II, à plusieurs critères d'évaluation principaux relatifs à l'efficacité et la sécurité démontrant ainsi les bénéfices additionnels issus de la donation d'oxyde nitrique. En dépit de ces résultats, AstraZeneca a considéré que AZD3582 ne répondait pas à ses critères commerciaux. Michele Garufi, président-directeur général de NicOx, a déclaré que « Bien que la décision stratégique d'AstraZeneca d'abandon du programme consacré aux Cinod nous surprenne, nous restons fermement convaincus du potentiel de cette classe et sommes très confiants quant à notre capacité à conclure de nouveaux partenariats tant pour ces composés que pour les autres projets de notre portefeuille ". Ce revers pour NicOx intervient alors que la compagnie est actuellement en négociations avec plusieurs partenaires potentiels pour le développement de ses médicaments candidats. Fin août, la société a signé un accord de recherche avec l'américain Merck portant sur la sélection par ce dernier de molécules donneuses d'oxyde nitrique. Une fois sélectionnées, ces molécules feront l'objet d'un programme d'évaluation préclinique conduit par NicOx et Merck. Le domaine thérapeutique concerné par ces molécules n'a pas été rendu public.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles