Nous suivre Industrie Pharma

Anti-infectieux : Pfizer s'offre Vicuron pour 1,9 Mrd $

Sujets relatifs :

,
Pfizer a annoncé le rachat pour 1,9 Mrd $ (1,6Mrd e) de Vicuron, spécialisé dans les anti-infectieux. Cette opération permet à Pfizer d'enrichir son pipeline, avec en particulier deux molécules sur le point d'être commercialisées. La FDA étudie actuellement les dossiers d'homologation de ces substances: l'anidulafungine, un antifongique, et la dalbavancine, pour le traitement des infections à bactéries Gram +. Sans compter d'autres projets, issus d'une collaboration antérieure entre Pfizer et Vicuron. Les partenaires ont notamment découvert des médicaments candidats faisant partie d'une nouvelle classe thérapeutique, les oxazolidinones. Un partenariat qui a déjà conduit à la commercialisation de Zyvox (linezolide). Ces composés devaient ainsi renforcer la franchise Anti-infectieux du numéro un mondial de la pharmacie, qui comprend notamment Zithromax (azithromycine), l'antibiotique le plus vendu au monde selon le groupe, ainsi que Vfend, un antifongique. D'autant que Pfizer vient tout juste d'obtenir une AMM aux États-Unis pour l'antibiotique Zmax, forme à libération prolongée de Zithromax. Ce qui lui permet de donner un second souffle à ce produit concurrencé par les génériques dont les ventes ont reculé de 8 % l'an dernier. Pfizer mène en parallèle un programme avec le Canadien Affinium Pharmaceuticals, pour le développement de traitement d'infections résistantes aux antibiotiques. Affinum a également repris en 2003 un composé initialement développé par GlaxoSmithKline et que ce dernier a préféré ne pas conserver en interne. Le domaine des antifongiques et des antibiotiques est en effet traité avec beaucoup de prudence par les « big pharma », en raison de durées de développement particulièrement longues. Le marché des anti-infectieux s'élève pourtant à 45 Mrds $, dont 25 Mrds $ pour les antibiotiques. Les laboratoires préfèrent ainsi laisser aux sociétés de biotechnologies le soin de conduire ces recherches. Parmi lesquelles Cubist Pharmaceuticals, ou encore le Suisse Arpida, qui a racheté en 2004 son concurrent Combio, afin d'élargir son pipeline. De son côté, Sanofi-Aventis, après la filialisation de la recherche d'Aventis dans les anti-infectieux au sein de Novexel, souhaite relancer le développement de nouveaux antibiotiques, avait annoncé Jean-François Dehecq fin 2004. « Mais cela prendra du temps », avait-il prévenu. Parmi les autres laboratoires qui sont néanmoins actifs dans le domaine, on compte notamment Merck & Co. et Wyeth.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles