Nous suivre Industrie Pharma

Antarès Vision regarde au delà de la sérialisation

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

,

Antares Vision, qui vient de fêter ses dix ans, veut s’appuyer sur son savoir-faire dans la pharmacie pour négocier le virage de l’après-sérialisation. L’entreprise italienne souhaite ainsi élargir son champ d’action et mettre à profit son expérience tirée de la sérialisation pour conquérir d’autres secteurs. Elle développe, en parallèle, de nouveaux équipements de contrôle portés par les progrès techniques en termes de puissance de calcul.

Antares Vision, avec seulement 10 ans d’existence, se porte bien. L’entreprise italienne,
basée dans la région de Milan, a vu son chiffre d’affaires progresser de manière exponentielle,
passant de 13 millions d’euros en 2012 pour désormais atteindre quasiment les 100 millions
d’euros en 2017. Un chiffre « boosté » par la réglementation sur la sérialisation, qui a permis une forte croissance avec, en locomotive, ses solutions de vision et de contrôle. « Nos systèmes inspectent tout produit pour en assurer la qualité et l’intégrité : de la simple unité à l’emballage primaire, jusqu’au contrôle de l’emballage final », souligne Massimo Bonardi, qui a cofondé l’entreprise avec Emidio Zorzella. « Nous sommes fournisseurs de 5 des 10 principales sociétés pharmaceutiques au monde », souligne Emidio Zorzella. Le secteur pharmacie représente ainsi 90 % du chiffre d’affaires d’Antares Vision. L’entreprise met en avant son rôle de pionnier, puisqu’elle est à l’origine de la première installation de sérialisation certifiée en Europe. Des bénéfices qui lui ont permis de développer et d’élargir sa gamme, qui couvre désormais l’ensemble de la ligne de conditionnement : équipements, systèmes de vision et systèmes d’information allant jusqu’au niveau 4 (interconnexion d’entreprise). Si Antares est né dans la prospère Lombardie, l’Italien s’est développé en ouvrant, l’année dernière, une antenne française. « Nous souhaitions nous rapprocher de nos clients français, à la fois en ce qui concerne les bureaux de ventes mais aussi le suivi technique », précise Nicolas Perrin, directeur d’Antares Vision France. D’autres bureaux ont été créés aux Etats-Unis, en Allemagne, au Brésil, en Corée du Sud, et plus récemment, en Inde et en Irlande. Le marché européen pèse lourd, puisqu’il représente tout de même 65 % des résultats d’Antares Vision.

Une expertise pharmacie à exporter

Comme pour tous les équipementiers du secteur, se pose cependant la question de l’après-sérialisation. Si le renouvellement des lignes devrait s’étaler au delà de février 2019, avec le possible relais de croissance que constituent les chantiers pour la mise en place de l’agrégation, l’après-sérialisation reste un virage délicat à négocier. Les forts investissements consentis, ces dernières années, sur les lignes de conditionnement risquant d’être contrebalancés, dans un avenir proche. Les fournisseurs se préparent tous à ce possible trou d’air sur les commandes, en profitant de la manne apportée par la sérialisation pour se développer et offrir plus de polyvalence. C’est la stratégie suivie par Antares Vision qui cherche à conquérir d’autres secteurs. « L’approche de la sérialisation dans l’industrie agroalimentaire est très proche de l’industrie pharmaceutique et nos solutions de traçabilité unitaire permettent de suivre finement la vie des produits », estime Paulo Gilberti, business development manager pour Antares Vision. Une stratégie cependant complexe, quand on connaît le coût et les difficultés rencontrées lors de l’installation de la sérialisation pour les industriels du médicament. Malgré cette volonté de diversifier son socle de clients, l’entreprise n’abandonne cependant pas son secteur historique de la pharmacie. « Le futur sera dans la gestion des données, nous voyons une évolution continue des marchés vers plus de régulation, » précise Emidio Zorzella. Le « smart data management » est ainsi souvent mis en avant dans les fonctionnalités liées à la sérialisation. Antares Vision promeut les possibilités de suivi en temps réel de la production. Par exemple, pouvoir visualiser les lignes en production par numéro de série,par calendrier, de quoi extraire facilement des données et avancer également sur les opérations de maintenance. Mais l’entreprise poursuit en parallèle le développement de ses systèmes de vision, le noyau de son savoir-faire, « Nous continuons à développer des système d’inspection des produits, que ce soit pour les solides, les liquides et les poudres », précise Emidio Zorzella qui souligne que sur le contrôle visuel : « L’innovation en matière de vision vient des progrès en termes de calcul, nous avons désormais plus de puissance sur les machines pour mener des inspections en temps réel ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Une pompe à vide pour les salles blanches

Une pompe à vide pour les salles blanches

Simmatic présente sa nouvelle gamme de pompes à vide Green Pump à fonctionnement écologique et avec des filtres à poussière intégrés. Les Green Pump offrent une construction compacte et[…]

Des lingettes prêtes à l'emploi pour les environnements stériles

Des lingettes prêtes à l'emploi pour les environnements stériles

Un convoyeur élévateur compact et modulaire

Un convoyeur élévateur compact et modulaire

Un enregistreur de chocs en temps réel

Un enregistreur de chocs en temps réel

Plus d'articles