Nous suivre Industrie Pharma

Analyse : Temps propice au décollage des biotechnologies en France

Sujets relatifs :

Accusant toujours un retard sur les Américains ou certains acteurs européens, le secteur des biotechnologies en France bénéficie pourtant d'un contexte favorable aujourd'hui.
Accusant toujours un retard sur les Américains ou certains acteurs européens, le secteur des biotechnologies en France bénéficie pourtant d'un contexte favorable aujourd'hui. C'est ce qui ressort de l'étude « Les sociétés de biotechnologies en France » de Precepta, du groupe Xerfi, tout juste publiée. L'état des lieux dressé par l'étude indique que les biotechnologies de l'Hexagone disposent « d'un environnement législatif et fiscal parmi les plus favorables du continent », et que les « produits biotech innovants sont valorisés en France à leur juste valeur et relativement épargnés par les nouvelles contraintes médico-économiques imposées par les autorités de tutelle ». La maturation du pipeline est aussi capitale. L'an dernier, onze produits contre sept seulement en 2006, étaient en phase III. Et onze autres obtenaient leur AMM ou étaient lancés sur le marché en 2007 contre aucun un an avant. Cette prise de poids coïncide avec la multiplication des introductions en Bourse, dont onze réalisées en deux ans sur les quinze menées jusqu'à présent, et la montée en puissance des levées de fonds, notamment par les capital-risqueurs qui ont investi 176 millions d'euros en 2007 sur un total de 681 M? levés. Mais face à ces bonnes nouvelles, le secteur souffre des « difficultés de financement des structures en phase d'amorçage lors de la période cruciale de la preuve de concept et de structuration des projets ». L'étude pointe également les difficultés « d'accès au marché des candidats-médicaments les plus innovants ». Encore une fois, le parallèle s'effectue avec ce qui se passe au plan mondial. « Depuis deux ans, nous observons une véritable concurrence internationale avec une multiplication des accords en early stage », note Jean-Christophe Briant, le directeur de l'étude. Les grands laboratoires vont « chercher les molécules de plus en plus en amont », et « on assiste à une rupture plus nette avec l'abandon de plus en plus fréquent aux laboratoires par les sociétés de biotechnologies de la réalisation des essais cliniques, souvent à partir de la phase II ». Or, le secteur en France se trouve en décalage sur ce plan. D'une part à cause de « la fragmentation des moyens et des outils », poursuit-il. Une situation qui ne séduit pas les laboratoires internationaux ni les fonds d'investissements. D'autre part car les grands acteurs français de l'industrie pharmaceutique ont fait preuve d'un « engagement en demi-teinte. Ils ont adopté une position forte sur les vaccins mais moins sur les biomédicaments ». Jean-Christophe Briant évoque une « situation paradoxale entre des biotechs françaises attractives pour les laboratoires français et ces derniers qui restent plus intéressés par prolonger le développement de leurs produits et qui ne s'engagent pas trop dans la pure innovation ». Et de citer des acteurs comme Sanofi Aventis ou Ipsen qui pourraient avoir « un rôle moteur, et favoriser l'éclosion de projets innovants ». J.C.
Les biotechnologies en France 450 sociétés dont la moitié en santé humaine 7000 employés dont 4 000 chercheurs 15 sociétés cotées 681 millions d'euros levés en 2007 contre 388 M€ en 2006 et 171M€ en 2005. Sources: Precepta, France Biotech

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles