Nous suivre Industrie Pharma

Alizé Pharma 3 récolte 67 M€

NICOLAS VIUDEZ
Alizé Pharma 3 récolte 67 M€

© Pexels

Avec cette somme, la biotech renforcera son équipe lyonnaise et ouvrira une filiale américaine.

C’est une levée de fonds XXL, comme on en voit rarement dans le monde des biotechs françaises. Alizé Pharma 3 vient de récolter 67 millions d’euros, à l’occasion d’un tour de financement de série A. Des fonds levés auprès d’investisseurs internationaux (dont LSP, Novo Ventures, Kurma Partners) et d’actionnaires existants.

Ces 67 M€ permettront à Alizé Pharma 3 de faire avancer son portefeuille dans les maladies endocriniennes et métaboliques rares et de le renforcer avec des acquisitions sélectives. La biotech prévoit notamment de renforcer son équipe à Lyon et ouvrira une filiale américaine à Boston (Massachusetts).

Deux programmes qui visent la phase clinique en 2020

Le portefeuille actuel d’Alizé Pharma 3 comprend deux programmes précliniques qui devraient atteindre la phase clinique en 2020. L’AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) destiné au traitement de l’hypoparathyroïdie. Son second programme, baptisé AZP-3404, est un petit peptide qui exploite la biologie de l’IGFBP2 («Insulin-like Growth Factor Binding Protein-2 ») pour traiter les syndromes de résistance sévère à l’insuline.

Alizé Pharma 3 est une filiale d'Alizé Pharma, groupe fondé en 2007. Les deux premières filiales d’Alizé Pharma ont été rachetées par les Américains Jazz Pharmaceuticals en 2016 (pour Alizé Pharma II) et Millendo Therapeutics en 2017 (pour Alizé Pharma SAS).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Novartis s’associe à Pliant Therapeutics contre la NASH

Novartis s’associe à Pliant Therapeutics contre la NASH

Novartis va débourser 80 millions de dollars pour le candidat-médicament en phase préclinique de Pliant Therapeutics indiqué contre la fibrose du foie associée à la NASH. Pliant Therapeutics, une biotech[…]

23/10/2019 | CollaborationActus Labo
Les laboratoires prêts à payer l'addiction ?

Les laboratoires prêts à payer l'addiction ?

PhinC Development lance une filiale à Montréal

PhinC Development lance une filiale à Montréal

Ipsen persiste à Signes

Ipsen persiste à Signes

Plus d'articles