Nous suivre Industrie Pharma

Alexion veut s'offrir Synageva pour 8,4 Mrds $

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

L'Américain Alexion convoite son compatriote Synageva. Pour obtenir ses faveurs, il a vu les choses en grand puisque son offre s'élève à 8,4 Mrds $. La fusion de ces deux groupes permettrait de créer un leader sur le marché des maladies rares.

Les offres dépassant le milliard de dollars continuent d'être légions dans le secteur pharmaceutique mondial. Le spécialiste américain des maladies rares Alexion Pharmaceuticals a jeté son dévolu sur son homologue et compatriote Synageva. Pour chaque action de sa cible, il propose 115 dollars en numéraire et le transfert de 0,6581 de ses propres actions. Soit une transaction évaluée à 8,4 milliards de dollars (environ 7,4 Mrds €). L'opération a déjà été approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés. Mais Alexion doit encore obtenir auprès des actionnaires de Synageva la majorité des titres de la société ainsi que l'aval des autorités réglementaires. Il espère boucler la transaction mi-2015. L'acquisition de son concurrent devrait lui être relutive à l'horizon 2018. Elle devrait aussi lui permettre de générer des économies de 150 M$ dès 2017. Basé à Lexington, dans le Massachussetts, Synageva a généré des ventes de 6,5 M$ en 2014, qui proviennent de redevances et de paiements liés à des accords de collaboration et de licences puisque le laboratoire ne commercialise pas encore de produits. Le siège social d'Alexion est, lui, situé à Cheshire, dans le Connecticut. Le groupe a dégagé des ventes de 2,23 Mrds $ l'an dernier, via la commercialisation de son médicament phare Soliris (eculizumab). Ce dernier est un anticorps monoclonal approuvé dans près de 50 pays pour le traitement des patients atteints d'hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN) et dans 40 pays pour le syndrome hémolytique et urémique (SHU).

 

Axelion mettra la main sur un pipeline prometteur

 

« Nous sommes ravis de créer le pipeline le plus robuste dans les maladies rares dans le domaine des biotechnologies », s'est réjoui David Hallal, le p-dg d'Alexion. Le rachat de Synageva lui permettra notamment de mettre la main sur Kanuma (sebelipase alfa), le produit phare de la société. Il vise à traiter le déficit en lipase acide lysosomale (LAL), qui se traduit par une accumulation de matières grasses dans de nombreux tissus, dont le foie, la rate et le système cardio-vasculaire. Synageva a déposé une demande d'AMM pour ce médicament auprès de la FDA et de l'EMA. Kanuma a, par ailleurs, déjà obtenu le statut de médicament orphelin aux États-Unis, en Europe et au Japon. Le pipeline de Synageva comprend aussi le SBC-103, qui est en phase I/II de développement clinique dans le traitement des mucopolysaccharidoses, des maladies génétiques dégénératives lysosomales. La société américaine développe également cinq autres composés au stade préclinique, ciblant notamment la calcification artérielle généralisée infantile (CAGI) et d'autres troubles rares de la calcification ainsi que les maladies de surcharges lysosomale (syndrome de Hunter, maladies de Pompe et Fabry).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

Publi-Rédactionnel

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

La nouvelle version de l'isolateur VarioSys (PSI-L 2.0) à de quoi séduire : catalyseurs intégrés, cartouches filtrantes (FiPa) à haute efficacité et système SKANFOG breveté. La[…]

08/07/2020 |
Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Plus d'articles