Nous suivre Industrie Pharma

Akzo Nobel prépare son entrée sur le marché des vaccins à usage humain...

Sujets relatifs :

,
Akzo Nobel, a inauguré une nouvelle unité de production de vaccins par culture de cellules à Boxmeer (Pays-Bas). Cette usine sera principalement dédiée à la synthèse de préparations vaccinales à usage vétérinaire. Mais, à l'occasion de la cérémonie d'inauguration, conduite par Hans Wijers, président d'Akzo Nobel, la compagnie a créé la surprise en annonçant que l'unité pourrait constituer « une plate-forme permettant d'explorer les opportunités du marché des vaccins à usage humain », selon le groupe. Qui semble avoir déjà beaucoup avancé dans sa réflexion dans ce domaine : l'unité de Boxmeer sera détenue à travers une start-up baptisée Nobilon. Si l'activité de cette "jeune pousse" sera centrée sur les vaccins à usage humain, elle produira également des vaccins vétérinaires pour le compte d'Intervet, filiale d'Akzo Nobel spécialisée dans la santé animale. Pour ce dernier, l'usine de Boxmeer lui permettra de disposer de capacités de production nécessaires pour « couvrir ses besoins à court terme », selon le groupe néerlandais. Avec pour avantage de pouvoir différer des investissements rendus nécessaires par la forte demande en vaccins pour animaux de ferme et domestiques. Concernant son entrée sur le marché des vaccins à usage humain, Akzo Nobel estime que Nobilon pourra puiser dans les champs d'expertise d'Intervet, mais également des deux autres filiales pharmaceutiques du groupe, Diosynth et Organon. La route sera pourtant longue pour Nobilon, qui ne pense pas mettre de produit pour la santé humaine sur le marché avant 2009. La filiale travaille actuellement sur un vaccin contre la grippe amélioré dont les études de phase I devraient être lancées en 2004. Le marché mondial des vaccins à usage humain devrait en effet peser 10 Mrds $ de chiffre d'affaires d'ici à 2010, contre 5,4 Mrds $ en 2001, selon les estimations de Merrill Lynch. Le secteur est dominé par GlaxoSmithKline et Aventis Pasteur, qui détiennent un quart du marché. Suivent Merck & Co. et Wyeth, qui, avec les deux leaders, occupent 85 % du segment des vaccins à usage humain. Et l'enjeu est de taille pour Akzo Nobel, dont les activités pharmaceutiques ont connu quelques déconvenues. Organon a ainsi enregistré sur les neuf premiers mois de 2003 un recul de 14,8 % de son chiffre d'affaires, à 1,7 Mrd d'euros, pour un résultat d'exploitation en baisse de 34 % à 120 M d'euros . Et ce notamment en raison de la baisse des ventes de Remeron, touché par la compétition des génériques aux Etats-Unis. Ces difficultés, qui touchent également les deux autres filiales pharmaceutiques d'Akzo Nobel, Intervet (Santé animale) et Diosynth (chimie fine pharmaceutique), ont poussé la direction du groupe à lancer un plan de réduction des coûts, qui s'est traduit jusqu'alors par la suppression de 800 postes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles