Nous suivre Industrie Pharma

Akzo Nobel n'attend pas d'amélioration avant 2005

Sujets relatifs :

Akzo Nobel a enregistré une baisse de 26 % de son bénéfice net en 2003 à 602 M ¤ et s'attend à une année 2004 difficile, notamment pour la pharmacie. Le chiffre d'affaires s'est replié de 7 % à 13,1 Mrds d'euros, en raison de l'impact des taux de change, qui ont coûté 7 points de croissance au groupe. Il réalise en effet les deux tiers de ses ventes hors de la zone euro. Les charges liées aux restructurations, qui ont conduit à la suppression de 4 000 emplois, se sont élevées à 308 M d'euros avant impôts. Hormis ces charges exceptionnelles, le bénéfice d'Akzo Nobel est en baisse de 9 % à 811 M d'euros, un chiffre meilleur que prévu, alors que les analystes s'attendaient à un chiffre compris entre 719 et 760 M d'euros. Et Hans Wijers, président du groupe, de déclarer que « l'année 2004 sera difficile » avec une nouvelle baisse du bénéfice hors éléments exceptionnels. La division pharmaceutique continuera d'être sous pression alors qu'Organon (santé humaine) devrait perdre des brevets protégeant Remeron en Europe. Un produit déjà concurrencé par des génériques aux Etats-Unis. En 2003, la division a vu ses ventes baisser de 11 % à 3,55 Mrds d'euros et son résultat d'exploitation de 10 % à 692 M d'euros. « J'espère que nous aurons vu le pire d'ici à la fin de l'année mais je n'attends la véritable reprise qu'en 2005 », a déclaré Hans Wijers. Toutefois, le partenariat signé avec Pfizer sur le nouveau médicament psychotrope, l'asénapine, a soutenu les résultats d'Akzo, avec le versement par Pfizer de 100 M$. Akzo Nobel a aussi transféré les droits de commercialisation de l'Arixtra à son partenaire Sanofi-Synthélabo. Enfin, le dossier de demande d'AMM pour l'antidépresseur Variza a été déposé en décembre aux Etats-Unis. Les deux autres filiales de la division, Intervet (santé animale) et Diosynth (production à façon), ont connu des difficultés, avec notamment une baisse de la demande pour Diosynth, pour lequel les mesures de restructuration vont se poursuivre, selon le groupe. L'examen des résultats des deux autres divisions d'Akzo Nobel en 2003 montre de solides performances de la branche Peintures avec une croissance organique des ventes de 3 %. Les effets de changes (­7 %) ont cependant lourdement pesé sur le chiffre d'affaires qui recule de 5 % à 5,23 Mrds d'euros. Le groupe, en plus de la restructuration de ses activités, mise sur l'Asie pour soutenir la croissance de la division dans les prochaines années. Les activités chimiques affichent une baisse de 4 % de leurs ventes (4,4 Mrds d'euros) pour un résultat opérationnel en recul de 6 % à 324 M d'euros. Selon Hans Wijers, « la division a vu ses volumes et ses prix progresser au sein d'un marché à croissance nulle ». Le dirigeant a précisé que le groupe comptait se séparer avant la fin de l'année des segments Catalyseurs, Dérivés du phosphore et Peintures à base de résines, comme annoncé en septembre. Le groupe pourrait tirer 500 M d'euros de ces cessions, et aurait déjà reçu des offres pour deux de ces trois entités.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles