Nous suivre Industrie Pharma

Aguettant pose la première pierre de Gerland 2

A Lyon, Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Aguettant pose la première pierre de Gerland 2

Simulation de la façade du futur bâtiment.

© Aguettant

Le laboratoire familial lance un investissement de 30 millions d'euros pour transférer sa production sur un tout nouveau site industriel dans la banlieue de Lyon. Opérationnel mi-2015, il permettra à Aguettant de se lancer à l'assaut du marché international.

Gerland 2 est le nom du site industriel que le groupe Aguettant est en train de construire dans la banlieue de Lyon. La première pierre a été posée le 4 juillet dernier, en présence du nouveau président du directoire, Éric Rougemond, du président du conseil de surveillance et descendant du fondateur, Sébastien Aguettant, et de Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon. Pour un montant de 30 millions d'euros, si l'on inclut les dépenses d'équipements (22 M€ hors process), le groupe pharmaceutique familial disposera mi-2015, après construction, aménagement et qualification, d'un tout nouveau site de production qui lui permettra d'accéder à des normes de qualité compatibles avec les exigences des marchés pharmaceutiques internationaux, en particulier du marché nord-américain. Ce futur site sera construit juste à côté du site lyonnais déjà existant, sur un terrain qui appartenait à la ville de Lyon. Il a longtemps abrité la plateforme logistique d'Aguettant qui a été déménagée à Saint-Fons en 2006, avant d'être démolie en février 2013.

Éric Rougemond explique que Gerland 2 abritera un nouveau siège (2 000 m2), la production (5 800 m2 contre 8 500 m2 pour Gerland 1) et un laboratoire de R&D (1 000 m2 contre 500 m2). Toutes les anciennes lignes de production seront transférées, à l'exception d'une ligne de remplissage de poches de perfusion de 3 litres qui partira à Champagne en Ardèche, dans le second site de production du laboratoire. Du coup, Champagne bénéficiera d'un investissement de 1 M€ et de la création d'une vingtaine d'emplois. Gerland 2 va donc se redéployer sur des productions de plus petits volumes (d'où la baisse de surface de la production), avec des lignes existantes. Elles n'auront cependant rien de vétuste car depuis trois ou quatre ans, le laboratoire s'emploie à renouveler son parc machine. Une toute nouvelle ligne de remplissage aseptique d'ampoules sous isolateur viendra renforcer ce parc. A Gerland, toutes ces transformations s'effectueront à effectif constant.

Interrogé sur cette nouvelle dynamique donnée au laboratoire familial, Sébastien Aguettant explique que c'est le changement de génération et d'équipe managériale qui en est à l'origine. « Chaque génération apporte sa contribution », ajoute-t-il. Outre la construction de Gerland 2, il faudra aussi mettre à l'actif de sa génération le rachat de la start-up grenobloise PX'Therapeutics, une CMO (Contract manufacturing organisation) spécialisée dans la bioproduction. Derrière toutes ces opérations, il y a la volonté d'amener le laboratoire sur le marché international. Aujourd'hui, la proportion de chiffre d'affaires réalisé entre la France et l'international est de 75/25. « Nous souhaitons inverser ce ratio. Nous sommes leader de l'injectable à l'hôpital en France. Nos produits sont suffisamment innovants pour intéresser l'international », estime Éric Rougemond.

Pour cela, Aguettant va devoir étoffer son portefeuille de produits, en s'appuyant sur sa technologie brevetée de seringue préremplie en plastique lancée il y a deux ans. Ce dispositif qui a la particularité de résister à des stérilisations terminales est déjà proposé pour l'administration d'éphédrine. Sa commercialisation démarre pour l'administration d'atropine et dans les deux ou trois ans à venir, cette technologie devrait bénéficier à d'autres molécules telles que la phényléphrine ou l'adrénaline, ainsi qu'à l'administration d'oligoéléments tels que le zinc, le magnésium ou le sélénium, proposés seuls ou en association pour pallier des carences alimentaires. Éric Rougemond se donne à peine deux ou trois années pour transformer Aguettant en un acteur mondial de la pharmacie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles