Nous suivre Industrie Pharma

Actavis s'empare de Warner Chilcott

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Actavis s'empare de Warner Chilcott

Ventes d'Actavis par activités en 2012

© Source : Actavis

Actavis entame une opération stratégique de taille. Il va mettre sur la table 8,5 Mrds $ pour s'emparer de la société irlandaise Warner Chilcott. Cette fusion donnera naissance à un laboratoire aussi bien spécialisé dans les génériques que dans les produits de marque de spécialité.

Ces dernières semaines ont été riches en rebondissements pour Actavis. Alors que plusieurs rumeurs le positionnaient comme cible d'éventuels rachats par Valeant et Mylan, c'est finalement lui qui passe à l'offensive. Il a signé un accord définitif pour mettre la main sur le laboratoire irlandais de spécialités Warner Chilcott. Le montant de la transaction s'élève à environ 8,5 milliards de dollars (6,6 Mrds €). L'opération n'est pas vraiment une surprise puisque les deux groupes avaient déjà annoncé début mai être en discussion au sujet d'une éventuelle fusion. Cette union, qui devrait être finalisée à la fin de l'année, engendra un groupe qui pèsera environ 11 Mrds $ de chiffre d'affaires. « La combinaison d'Actavis et de Warner Chilcott crée un robuste portefeuille de marques de spécialités focalisé sur des aires thérapeutiques à fort potentiel de croissance et soutenu par un solide pipeline de programmes en développement », explique Paul Bisaro, p-dg d'Actavis. Cette société, qui devrait s'appeler Actavis plc, occupera la 3e place sur le marché de la pharmacie de spécialité aux États-Unis. Les produits de marque de spécialité représenteront d'ailleurs 25 % de son activité. Ils serviront essentiellement quatre aires thérapeutiques : la santé féminine avec huit produits commercialisés, l'urologie (six produits), la gastro-entérologie (deux produits) et la dermatologie (un produit). La nouvelle entité possédera également un pipeline solide, avec 25 produits à différents stades de développement. Elle sera basée en Irlande et cotée à la Bourse de New-York. Une fois l'opération bouclée, les actionnaires actuels de Warner Chilcott détiendront environ 23 % des parts du groupe fusionné. Dans ce cadre, ils recevront 0,160 action du groupe fusionné pour toute action Warner Chilcott détenue, ce qui représente une prime de 43 % par rapport au cours de Bourse moyen du laboratoire irlandais sur les 30 jours avant l'annonce des négociations. Jusqu'alors, Actavis était essentiellement spécialisé dans les génériques, les médicaments de marque de spécialité ne représentant qu'environ 8 % de ses ventes qui se sont élevées à 5,9 Mrds $ en 2012. Dans ce domaine, il se concentre surtout sur l'urologie, la santé féminine et l'oncologie. Pour rappel, le groupe avait été formé l'an dernier suite au rachat de la société suisse éponyme par Watson. Ce dernier avait ensuite décidé de se renommer Actavis en janvier dernier. En revanche, Warner Chilcott a réalisé la quasi-totalité de son chiffre d'affaires 2012 (2,5 Mrds $) dans les spécialités de marque. Le groupe irlandais se concentre sur la santé féminine, la gastro-entérologie, la dermatologie et l'urologie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles