Nous suivre Industrie Pharma

Acrylamides/SNF prévoit la construction de cinq usines d'acrylamide "bio"

Sujets relatifs :


SNF, premier producteur mondial de floculants destinés au traitement des eaux, vient de signer un contrat avec Mitsubishi Rayon Corporation, au Japon, pour la construction prévue en 2000/2001 d'une capacité globale d'environ 100 000 tonnes/an à 120 000 t/an de ses cinq premières unités d'acrylamide "bio" en France, en Chine et aux Etats-Unis. Cette annonce marque l'entrée du groupe dans la production d'acrylamide, puisqu'il était, jusqu'à présent uniquement présent en aval, dans la production de polyacrylamides, détenant environ 35 % du marché mondial. L'entreprise stéphanoise, qui vient de passer le cap des 1 000 salariés, dont la moitié sont dans la Loire, fabriquera son acrylamide selon un procédé découvert par la SNF et l'ENSAM en France en 1974. Cette technologie "bio" repose sur l'utilisation de micro-organismes produisant une enzyme oxydante, la nitrile hydratase. L'utilisation de ce procédé permet de biocatalyser la réaction de synthèse d'acrylonitrile en acrylamide et évite de requérir à des méthodes d'oxydation drastiques et polluantes à l'acide sulfurique. Le suisse Lonza a développé de son côté cette méthode pour produire de l'acrylamide à échelle industrielle, pour la fabrication de nicotinamides (Chimie hebdo n°61, p.12). SNF prévoit de construire des usines proches de ses usines de polyacrylamides, pour faciliter l'intégration amont/aval. De plus, la production d'acrylamide s'effectue dans des installations standardisées à 20 000 t/an, ce qui nécessite la construction de plusieurs sites. Enfin, le transport de ces matières est difficile puisque l'acrylamide est produit en solution aqueuse. Jusqu'à présent approvisionné en acrylamide avec une capacité de 75 000 t/an par Dow, dont le contract expire en juillet 2001, ce projet va permettre au groupe d'augmenter son approvisionnement d'acrylamide à 120 000 t/an et de détenir 50 % du marché mondial, a précisé René Pich, p-dg de SNF. Spécialisé dans la production de polyacrylamides et de coagulants organiques (principalement les polyamines et le polyDADMAC), avec un chiffre d'affaires de 2,9 milliards de francs pour 1999, SNF a réalisé une croissance importante à la fois en volume et en valeur de 6,5 % et 11 % respectivement. Le bénéfice après impôts a été de l'ordre de 5 %. En 1999, SNF a investi plus de 300 millions de francs et va investir autour de 400 millions en 2000. Fortement implanté aux Etats-Unis où il a effectué trois opérations de croissance externe en achetant Plypure à Rhône-Poulenc, OFPG à Pfizer et 70 % de l'américain Secodyne, le groupe SNF est en train de réaliser une extension de ses sites de Port Bienville dans le Mississipi et de Savannah en Géorgie. L'Amérique du Nord représentant la moitié de ses ventes, il privilégie désormais son développement en Asie où il a décroché un contrat de 360 millions de francs pour l'ingénierie de la construction d'une usine de polyacrylamides à Daqing. Le groupe français a récemment annoncé deux importants investissements en France : la construction d'une unité de 5 000 t/an de polymères coagulants destinés au traitement de l'eau potable à Saint-Avold en Moselle, et une unité de polyacrylamides à Andrézieux, près de Saint-Etienne. Sur ce dernier site, SNF prévoit un programme d'investissements de plus d'un milliard de francs d'ici à 2006-2007.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles