Nous suivre Industrie Pharma

Accord sur le temps de travail chez Merck KGaA

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

La division Biopharma de Merck KGaA, filiale française du groupe allemand, a annoncé le succès de son référendum d'entreprise portant sur le temps de travail, mis en place en avril dernier. Il s'agit là d'une des premières mises en application du nouveau dispositif de la Loi Travail dans le secteur de la santé. En application des dispositions introduites par la loi du 8 août 2016, précisées par décret le 22 décembre dernier, Merck a organisé un référendum d'entreprise portant sur le temps de travail, à la demande de deux organisations syndicales, la CFE-CGC et l'USAPIE. Ce référendum a majoritairement concerné la population des visiteurs médicaux de la division, des « itinérants » qui dépendent du site de Lyon (Rhône), siège des activités Biopharma de Merck en France. Ces derniers ont ainsi pu se prononcer au sujet d'un accord sur le temps de travail, qui introduit entre autres « un dispositif de forfait en jours pour les visiteurs médicaux, le droit à la déconnexion ainsi que des mesures de suivi de la charge de travail », énumère Merck dans un communiqué. Cet accord avait été refusé par les organisations syndicales majoritaires, à savoir les syndicats FO, CGT, UNSA, CFDT et CFTC. Opéré par voie électronique entre le 7 et le 20 avril, le vote a largement mobilisé les salariés concernés, puisqu'ils ont été 122 à s'être prononcés sur 159. Sur le total de votants, 86 % se sont prononcés en faveur de cet accord. « À un moment où beaucoup s'inquiètent de voir la négociation d'entreprise prévaloir sur la négociation de branche, on peut peut-être voir, dans ce référendum d'initiative syndicale, une façon de maîtriser la négociation d'entreprise et de coller au plus près à la réalité du terrain », s'est félicité Éric Andrieu, directeur des ressources humaines de Merck en France.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Dans un avis publié le 28 février 2019, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande de ne plus utiliser les produits à base d'argile comme le Smecta (diosmeticte) chez les[…]

11/03/2019 | PanoramaPanorama
Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles