Nous suivre Industrie Pharma

Accord à 8,5 Mrds $ entre Merck & Co et AstraZeneca

Hélène Bour

Sujets relatifs :

, ,

Le géant britannique a conclu un accord de collaboration avec l’Américain Merck & Co dans le domaine de l’oncologie, dans le but de codévelopper et de co-commercialiser l’anticancéreux Lynparza (olaparib) d’AstraZeneca. Ce médicament, approuvé pour le cancer de l’ovaire issu d’une mutation du gène BRCA, pourrait bénéficier de 14 indications différentes au total, notamment dans les cancers du sein, de la prostate et du pancréas. Cette collaboration visant à valider ces indications et à en découvrir de nouvelles. Les deux sociétés développeront et commercialiseront le Lynparza ensemble, tant en monothérapie qu’en combinaison avec d’autres médicaments. En outre, Merck et AstraZeneca développeront indépendamment le Lynparza en combinaison avec leurs médicaments Imfinzi (durvalumab, AstraZeneca) et Keytruda (pembrolizumab, Merck & Co). Les deux acteurs codévelopperont et co-commercialiseront par ailleurs le selumetinib d’AstraZeneca, une molécule développée pour plusieurs indications, notamment le cancer de la thyroïde.
Les termes financiers de l’accord prévoient que Merck verse jusqu’à 8,5?milliards de dollars (7,2 Mrds €) à AstraZeneca, incluant 1,6 Mrds $ de suite, 750 M$ pour certaines options de licence, et plus de 6,15 Mrds $ suite à la réussite de jalons réglementaires et commerciaux. En conséquence, AstraZeneca prévoit environ 1 Mrd $ de plus dans son chiffre d’affaires externe en 2017. À noter qu’en 2016, Le Lynparza a généré des ventes de 218 M$.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

En bref : Inventiva, OSE Immunotherapeutics, AstraZeneca

En bref : Inventiva, OSE Immunotherapeutics, AstraZeneca

Inventiva augmente son capital de 15 M€ Le spécialiste dijonnais de la fibrose a annoncé avoir réalisé une augmentation de capital de 15 millions d’euros, souscrite par des actionnaires existants, comme[…]

Dans les pipelines : Roche, Nanobiotix, Poxel

Dans les pipelines : Roche, Nanobiotix, Poxel

Teva reste dans le rouge

Teva reste dans le rouge

Une année 2019 paradoxale pour Ipsen

Une année 2019 paradoxale pour Ipsen

Plus d'articles